L1: malgré Sanchez, Marseille tenu en échec 1-1 à Brest

Moins convaincant que la semaine dernière, Marseille a subi un premier coup d'arrêt en concédant le nul 1-1 à Brest, avec des débuts plutôt discrets pour sa recrue phare Alexis Sanchez, dimanche en clôture de la 2e journée de L1.

FRED TANNEAU - AFP

Moins convaincant que la semaine dernière, Marseille a subi un premier coup d'arrêt en concédant le nul 1-1 à Brest, avec des débuts plutôt discrets pour sa recrue phare Alexis Sanchez, dimanche en clôture de la 2e journée de L1.

Principaux animateurs de la victoire inaugurale contre Reims (4-1), les deux pistons Jonathan Clauss et Nuno Tavares ont été moins sollicités mais ils ont été les seuls efficaces, avec une passe décisive du premier pour l'ouverture du score du second (38e), à laquelle Pierre Lees-Melou a répondu d'une somptueuse demi-volée (61e).

Sous un dense crachin breton et dans un stade Francis Le Blé comble, les Marseillais ont dû faire face à des Brestois sans complexe, bien décidés à montrer un meilleur visage que lors de leur défaite à Lens la semaine dernière (3-2).

Matteo Guendouzi a cru lancer le match avec un grand pont sur le capitaine brestois Brendan Chardonnet à l'entrée de la surface puis une frappe détournée de justesse par le gardien Marco Bizot (4e).

Mais l'essentiel des occasions suivantes ont été brestoises, en particulier une tête plongeante de Jérémy Le Douaron repoussée par le poteau gauche de Ruben Blanco (34e).

Moins remuants et plus brouillons que contre Reims, les Marseillais ont même parfois fait preuve de fébrilité, à l'image d'Arkadiusz Milik, averti dès la 17e minute pour un coup de coude et passé pas loin de l'expulsion après un autre coup de coude à la 42e.

- Sanchez, gestes prometteurs et déchets -

La joie des Marseillais sur l'ouverture du score par Nuno Tavares à Brest, le 14 août 2022

La joie des Marseillais sur l'ouverture du score par Nuno Tavares à Brest, le 14 août 2022

FRED TANNEAU - AFP

Mais comme la semaine dernière, Igor Tudor a pu compter sur ses pistons. Servi en retrait sur un corner, Jonathan Clauss a délivré une longue diagonale dans le dos de la défense pour trouver Nuno Tavares au 2e poteau (0-1, 38e).

Déjà le 2e but en 2 matches pour le jeune Portugais (22 ans)...

En début de seconde période, l'entrée en jeu de Sanchez, jugé trop juste pour débuter, a moins pesé que celle de Youcef Belaïli, auteur d'une tête qui a frôlé la transversale (53e).

Et les efforts brestois ont été récompensés quand Pierre Lees-Melou, déjà impressionnant à la récupération en première période, a scotché Blanco d'une reprise somptueuse sur un corner repoussé par la défense marseillaise (1-1, 61e).

Brest a même eu plusieurs occasions de prendre l'avantage, mais Le Douaron a manqué le cadre de la tête (67e) puis d'une frappe à la suite d'un beau travail de Haris Belkebla à l'entrée de la surface (73e).

Les Brestois fêtent l'égalisation contre l'OM signée Pierre Lees-Melou au stade Francis-Le Blé, le 14 août 2022

Les Brestois fêtent l'égalisation contre l'OM signée Pierre Lees-Melou au stade Francis-Le Blé, le 14 août 2022

FRED TANNEAU - AFP

L'entrée de Jordan Veretout et de Dimitri Payet, qui avait encore une fois débuté sur le banc, n'a pas donné le coup de fouet souhaité aux Marseillais dans les 20 dernières minutes.

Et en pointe, Sanchez a montré quelques gestes prometteurs mais aussi du déchet. C'est encore Clauss qui a été le plus dangereux avec une frappe pas assez enroulée (86e).

AFP / Brest (AFP) / © 2022 AFP