single.php

L1: L'OM un peu pour le miracle, beaucoup pour l'amour-propre et Gasset

Piteusement battu à Reims mercredi, l'OM n'a plus qu'une infime chance de qualification européenne, qui passe par un succès dimanche au Havre, où les Marseillais voudront surtout s'imposer pour finir dignement la saison et offrir une belle sortie à leur entraîneur Jean-Louis Gasset.

Nicolas TUCAT - AFP/Archives

Piteusement battu à Reims mercredi, l'OM n'a plus qu'une infime chance de qualification européenne, qui passe par un succès dimanche au Havre, où les Marseillais voudront surtout s'imposer pour finir dignement la saison et offrir une belle sortie à leur entraîneur Jean-Louis Gasset.

"Je pense que dimanche, c'est le dernier match de ma carrière. Que je reste dans le foot, qu'on se serve de mon expérience, de mes idées, de mes réseaux, c'est possible. Et puis je ne sais pas jardiner, donc je n'aurai rien à faire. Mais entraineur, c'est terminé", a déclaré Gasset vendredi en conférence de presse avant la 34e et ultime journée de Ligue 1.

A 70 ans, l'Héraultais va donc raccrocher sa casquette dimanche au Havre et il a bien fait comprendre vendredi qu'il aimerait finir sur une victoire, ce qu'il a répété trois fois. Mais ses joueurs sont-ils sur la même longueur d'ondes ?

Alors qu'une victoire à Reims les aurait replacés à la 6e place et les aurait laissés maîtres de leur destin, les Marseillais sont en effet tombés (1-0) sans beaucoup combattre, alourdissant encore un peu plus leur terrible bilan à l'extérieur, l'avant-dernier du championnat.

L'attaquant de Marseille Pierre-Emerick Aubameyang (d), lors de la défaite (1-0) à Reims en Ligue 1, le 15 mai 2024

L'attaquant de Marseille Pierre-Emerick Aubameyang (d), lors de la défaite (1-0) à Reims en Ligue 1, le 15 mai 2024

FRANCOIS NASCIMBENI - AFP

"Il n’y a pas d’explication, on n’est pas à la hauteur, je ne sais pas quoi dire. Les supporteurs et le club méritent beaucoup mieux. C’est à l'image de toute notre saison et il faut l’assumer. On a fait de la merde", a réagi le défenseur central Leonardo Balerdi après le match.

"Je crois qu’on est la pire équipe à l’extérieur. Il faut être honnêtes avec nous-mêmes et assumer ce qu’on fait. Quelque chose n’a pas fonctionné et ce n’est pas à cause des coaches, ce sont surtout les joueurs qui n’ont pas été à la hauteur", a de son côté jugé le gardien de but Pau Lopez. "On a montré cette saison qu'on n'avait pas le niveau pour jouer à l'OM", a ajouté l'Espagnol.

- "C'est nul" -

Une fois ce constat posé, l'OM a tout de même un dernier match à jouer dimanche et les Marseillais connaissent les conditions d'une qualification européenne, qui s'apparentent à un demi-miracle.

Le défenseur italo-argentin de l'OM Leonardo Balerdi (d) aux prises avec l'attaquant japonais de Reims Junya Ito, le 15 mai 2024 à Reims

Le défenseur italo-argentin de l'OM Leonardo Balerdi (d) aux prises avec l'attaquant japonais de Reims Junya Ito, le 15 mai 2024 à Reims

FRANCOIS NASCIMBENI - AFP

Pour espérer rester sur la scène européenne, qu'ils n'ont plus quittée depuis la saison 2019-2020, les coéquipiers du capitaine Samuel Gigot doivent en effet gagner au Havre et voir Lens (6e) et Lyon (7e) s'incliner à domicile, respectivement contre Montpellier et Strasbourg.

En cas de défaite d'un seul de leurs deux rivaux, les Marseillais auraient une "dernière dernière chance", une victoire du Paris SG face à Lyon en finale de la Coupe de France offrant un strapontin pour la Ligue Europa Conférence au 7e du championnat.

"On n'a plus notre destin en mains, mais même s'il ne reste que 1% de chances, il faut gagner ce dernier match et je veux le gagner. Je n'ai qu'une envie, c'est de finir sur une bonne note et ne pas avoir de regrets. On fait le travail jusqu'au bout", a lancé Gasset vendredi.

"Il faut gagner au Havre. S'il y a un miracle, tant mieux. Ca peut arriver, mais je veux être clair, le plus important est de gagner, on ne peut pas finir comme ça", a de son côté assuré Pau Lopez, qui a rappelé qu'il était au moins autant question d'amour-propre et de respect que d'ambitions européennes.

"Avec la saison qu'on a faite à domicile, il aurait suffi de gagner quelques matches à l'extérieur et on aurait été bien. Mais deux victoires en déplacement, c'est nul. On doit chercher la victoire pour le coach et les supporters plus que pour le miracle."

Par Stanislas TOUCHOT / Marseille (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
15H
14H
13H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/