single.php

L1: le PSG voyage serein à Marseille pour le dernier classico de Mbappé

Le Paris Saint-Germain, confortable leader de Ligue 1, se déplace sereinement dimanche (20h45) à Marseille, décimé par les blessures, pour le dernier classique de Kylian Mbappé, sur le départ en fin de saison.

FRANCK FIFE - AFP/Archives

Le Paris Saint-Germain, confortable leader de Ligue 1, se déplace sereinement dimanche (20h45) à Marseille, décimé par les blessures, pour le dernier classique de Kylian Mbappé, sur le départ en fin de saison.

Plus forcément titulaire ces dernières semaines en Ligue 1, Kylian Mbappé va vivre son dernier classique - souvent réussi - au Vélodrome dimanche soir, même s'il n'est pas du tout certain de figurer dans le onze de départ.

"Tout est possible dans la vie, a répondu de façon toujours évasive Luis Enrique samedi en conférence de presse, se disant "conscient" de l'importance du classique pour les supporters. "Notre objectif, a-t-il ajouté, est d'aller gagner ce match. Je dois avoir une vision générale de l'équipe. Il y aura des gens qui ne seront pas d'accord."

"Je ne sais pas s'il va jouer, où il va jouer, s'il sera en pointe ou à gauche. On s'adaptera le moment voulu", avait glissé vendredi l'entraîneur marseillais Jean-Louis Gasset.

La possibilité que Mbappé commence la rencontre contre Marseille (7e) sur le banc existe donc, d'autant que le PSG enchaînera dès mercredi sa demi-finale de Coupe de France contre Rennes au Parc des princes avant la double confrontation contre le FC Barcelone en quart de finale de Ligue des champions (10 et 16 avril), et que l'OM est décimé par les blessures.

Le coach de l'OM, qui a passé cinq saisons au PSG en tant qu'adjoint (d'abord avec Luis Fernandez 2001-2003, puis avec Laurent Blanc 2013-2016), sera en effet privé de très nombreux joueurs, avec sept absences confirmées (Rongier, Nadir, Murillo, Meïté, Sarr, Onana, Clauss) et quatre joueurs incertains (Gigot, Balerdi, Gueye et Garcia).

- Marquinhos de retour -

Jonathan Clauss, sorti le 26 mars blessé lors de la rencontre entre la France et le Chili à Marseille, fera partie de la longue liste des absents côté marseillais dimanche

Jonathan Clauss, sorti le 26 mars blessé lors de la rencontre entre la France et le Chili à Marseille, fera partie de la longue liste des absents côté marseillais dimanche

CHRISTOPHE SIMON - AFP/Archives

La dynamique est inverse du côté de Luis Enrique qui va retrouver ces prochains jours son capitaine Marquinhos, touché au tendon d’Achille en février mais qui s'est entraîné de nouveau, tout comme Marco Asensio et Milan Skriniar, blessé depuis le début d'année.

"Les joueurs sont presque tous à disposition. Vous verrez demain (dimanche). Il faut voir quel est le timing idéal pour revenir. Ce qui est le mieux pour l'équipe. On a besoin de gagner tous les matchs", a expliqué Luis Enrique samedi en conférence de presse.

Bradley Barcola, touché à l'ischio jambier gauche avec les Bleuets, devrait en revanche être indisponible, tout comme Presnel Kimpembe, qui poursuit son protocole de reprise. "Pour Barcola, je ne peux pas parler de durée, c'est privé, personnel", a répondu le coach.

Tous ces paramètres laissent à penser que l'entraîneur parisien pourrait économiser la star française même si Mbappé n'a pas semblé forcer avec les Bleus lors de la trêve internationale contre l'Allemagne (défaite 2-0) et le Chili (victoire 3-2) où il a été très discret.

Déjà copieusement sifflé mardi soir avec les Bleus au Vélodrome, le N.7, qui a annoncé son départ en fin de saison à la direction parisienne, risque d'avoir droit à un dernier accueil hostile. Des ambiances qu'il apprécie: les sifflets marseillais ne l'ont jamais perturbé.

Mais celui qui n'a jamais perdu contre l'OM (13 victoires, 2 nuls) pourrait donc démarrer sur le banc comme contre le Stade de Reims (2-2), le 10 mars, mais aussi face à Lille (3-1), le 10 février.

Avec 12 points d'avance devant son dauphin Brest, le coach espagnol pratique encore plus la rotation en L1, et cela pourrait être le cas même pour cette affiche si particulière.

En tant que joueur, "ton travail de professionnel, c'est d'être prêt tout le temps. C'est notre objectif, notre obligation. Peut-être que pour le match le plus important de l'année, certains ne joueront pas, mais tout le monde doit être prêt", a assuré Luis Enrique.

Le défenseur brésilien du PSG Marquinhos, ici lors de la rencontre de Coupe de France à Orléans en janvier, va bientôt faire son retour avec Paris

Le défenseur brésilien du PSG Marquinhos, ici lors de la rencontre de Coupe de France à Orléans en janvier, va bientôt faire son retour avec Paris

Guillaume SOUVANT - AFP/Archives

Ce match est également spécial sur le plan de la sécurité. Le ministère de l'Intérieur a de nouveau pris un arrêté d'interdiction de déplacement des supporters, évoquant un "risque réel et sérieux d'affrontement entre supporters". Dimanche, 500 agents des forces de l'ordre seront mobilisés à Marseille, et dans l'enceinte du stade qui devrait battre son record d'affluence, un dispositif de 1.000 stadiers a été prévu.

"Il est important qu'après le match, on ne parle que de foot. On ne doit pas perdre la tête, on ne doit rien jeter sur le terrain", a demandé le gardien de but marseillais Pau Lopez.

Par Alice LEFEBVRE / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
04H
23H
21H
20H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/