Jeux paralympiques de Paris 2024: projet de cérémonie d'ouverture place de la Concorde

Le comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques projette d'organiser la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Paris 2024 (28 août-8 septembre) place de la Concorde, a-t-il indiqué jeudi.

Alain JOCARD - AFP/Archives

Le comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques projette d'organiser la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Paris 2024 (28 août-8 septembre) place de la Concorde, a-t-il indiqué jeudi.

Cette proposition a été faite lors d'un bureau exécutif du comité et sera présentée au prochain conseil d'administration du 12 juillet. Pendant les JO, la place de la Concorde accueillera les épreuves de sports urbains (skateboard, breakdance, BMX, basket 3X3).

Pour la cérémonie des Jeux paralympiques cette place emblématique de Paris pourra recevoir environ "30.000 spectateurs", a précisé le Cojo.

La cérémonie des Jeux paralympiques aura donc lieu hors stade, comme la cérémonie d'ouverture des JO qui se déroulera de manière inédite sur la Seine. Aucun détail supplémentaire n'a été dévoilé jeudi sur cette cérémonie sur la Seine, en particulier son coût.

Interrogé sur la faisabilité de celle-ci après les incidents au Stade de France qui suscite des craintes dans le milieu policier, le délégué interministériel aux JO, Michel Cadot, a récemment expliqué que des groupes de travail (mairie, préfecture de police, et préfecture Ile-de-France) doivent "restituer un point d'étape" en vue d'une "validation fin août-début septembre" et le "faire approuver d'ici la fin de l'année 2022", a-t-il dit.

Les deux cérémonies de clôture "auraient lieu au Stade de France", a précisé le Cojo dans un communiqué.

Par ailleurs, le Cojo a engrangé cette semaine son cinquième sponsor de premier rang, le groupe Carrefour, après Orange, EDF, BPCE et Sanofi. Le montant du budget émanant des sponsors est de 1,1 milliard d'euros et le Cojo veut avoir réuni 80% de cette somme d'ici la fin de l'année.

En février, il assurait avoir déjà engrangé ou sécurisé autour de 715 millions d'euros.

Un rapport du comité d'audit du Cojo doit être remis fin juin afin de faire le point avant une révision budgétaire prévue à la fin de l'année. Entre l'inflation et les marchés en cours de passation qui vont permettre de faire correspondre prix envisagés et réalité des prix, cette révision budgétaire s'annonce complexe.

Mi-mai, le président du comité d'organisation, Tony Estanguet a expliqué que des "risques nouveaux pèsent" sur le budget. Il est actuellement de 4 milliards d'euros, financé par la billetterie, une contribution CIO et les sponsors.

AFP / Paris (AFP) / © 2022 AFP