single.php

Italie: Naples commence bien mal l'année

2023, année de son troisième titre de champion d'Italie, est déjà un bien lointain souvenir pour Naples qui, depuis août, n'en finit pas de dégringoler à l'image de sa déroute (3-0) sur le terrain du Torino, dimanche.

MARCO BERTORELLO - AFP

2023, année de son troisième titre de champion d'Italie, est déjà un bien lointain souvenir pour Naples qui, depuis août, n'en finit pas de dégringoler à l'image de sa déroute (3-0) sur le terrain du Torino, dimanche.

Pour débuter 2024 et finir la phase aller de la saison 2023-24, Naples espérait renouer avec la victoire, mais le champion en titre qui, il y a un an, caracolait en tête de la Serie A, est (re)tombé de haut.

Dominé par le Torino, le champion en titre a concédé sa quatrième défaite lors de ses six derniers matches. Privé de son buteur nigérian Victor Osimhen, retenu pour la Coupe d'Afrique des Nations, Naples n'a plus marqué en championnat depuis le 16 décembre.

Rien n'est allé dans ce match pour Walter Mazzarri, relégué en tribunes après son exclusion le week-end dernier contre Monza (0-0), et son équipe.

Les Napolitains, également privés de leur gardien N.1 Alex Meret, blessé, ont pourtant bien débuté la rencontre et ont dominé, mais Giacomo Raspadori, seul devant le but, a tiré sur le gardien du Torino (25e).

Juste avant la pause et contre le cours du jeu, Antonio Sanabria a ouvert le score (43e).

- Mazzarri confirmé -

Le milieu de Naples Pasquale Mazzocchi exclu lors du match de la 19e journée du Championnat d'Italie entre le Torino et Naples le 7 janvier 2024 à Turin

Le milieu de Naples Pasquale Mazzocchi exclu lors du match de la 19e journée du Championnat d'Italie entre le Torino et Naples le 7 janvier 2024 à Turin

MARCO BERTORELLO - AFP

De retour des vestiaires, signe de la nervosité régnant dans l'effectif napolitain, Pasquale Mazzocchi, arrivé cette semaine en provenance de la Salernitana, a été exclu dès son premier match sous le maillot azur, seulement quatre minutes après son entrée en jeu !

Dans la foulée de cette exclusion, Nikola Vlasic (52e) a doublé la mise, puis Alessandro Buongiorno a ajouté un troisième but (66e) pour infliger au Napoli une septième défaite en championnat cette saison.

Après ce revers, conjugué à la victoire dans le même temps de la Lazio face à l'Udinese (2-1), et au nul entre l'Atalanta et la Roma (1-1) marqué par une nouvelle exclusion de Jose Mourinho pour contestation de l'arbitre, Naples a rétrogradé à la 9e place (28 pts), à vingt points du leader, l'Inter Milan, et à cinq longueurs de la 4e place, qualificative pour la Ligue des champions.

A l'issue du match, les Napolitains sont restés plus de 30 minutes dans leur vestiaire pour "une longue discussion dont nous ne voulons pas révéler la teneur", a expliqué le directeur sportif du Napoli, Mauro Meluso.

"C'était un mauvais match, il faut présenter nos excuses à nos supporters. Notre équipe est méconnaissable, on doit trouver des solutions pour qu'elle retrouve son jeu", a-t-il regretté.

"Notre entraîneur conserve la confiance totale du club", a insisté le dirigeant, alors que la rencontre a été suivie en tribunes par l'ancien sélectionneur italien Antonio Conte que le président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, avait approché en octobre pour succéder à Rudi Garcia.

- Statu-quo en tête -

Dans la course au titre, statu-quo en tête: au lendemain de la victoire laborieuse de l'Inter (2-1 face à Vérone), la Juventus et l'AC Milan ont elles aussi gagné.

La Juve a souffert face à la lanterne rouge, la Salernitana, qu'elle avait pourtant humilié trois jours plus tôt (6-1) en Coupe d'Italie.

Privés de Federico Chiesa, les Bianconeri ont été menés 1 à 0 sur un but de Giulio Maggiore (39e). Son exclusion pour un second avertissement en début de seconde période a permis à la Juve d'égaliser par Samuel Iling (65e).

Les joueurs de Massimiliano Allegri ont dû attendre le temps additionnel et un coup de tête de Dusan Vlahovic (90e+1) pour prendre l'avantage.

Ils sont revenus à deux points de l'Inter et conservent sept points d'avance sur l'AC Milan qui s'est imposée sur le terrain d'Empoli 3 à 0 grâce notamment à Olivier Giroud, avec son neuvième but de la saison, son premier depuis le 11 novembre.

"On a livré un très bon match, avec beaucoup d'envie et de plaisir sur le terrain à jouer ensemble", s'est réjoui l'entraîneur milanais Stefano Pioli, très critiqué depuis l'élimination de la Ligue des champions.

AFP / Rome (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/