single.php

Gym: Simone Biles en route vers les Jeux de Paris

Superstar de la gym, l'Américaine Simone Biles s'est officiellement qualifiée dimanche pour les Jeux olympiques de Paris (26 juillet - 11 août), où elle espère briller trois ans après s'être effondrée à Tokyo.

Kerem YUCEL - AFP

Superstar de la gym, l'Américaine Simone Biles s'est officiellement qualifiée dimanche pour les Jeux olympiques de Paris (26 juillet - 11 août), où elle espère briller trois ans après s'être effondrée à Tokyo.

A 27 ans, la quadruple championne olympique de Rio en 2016 a bien retrouvé le chemin des anneaux olympiques en remportant avec brio les sélections américaines dimanche à Minneapolis dans une atmosphère bouillante.

La gymnaste la plus titrée de l'histoire (23 titres mondiaux, quatre olympiques) a emprunté un long chemin vers la rédemption depuis le cauchemar des Jeux olympiques de Tokyo en 2021, où elle avait renoncé à plusieurs épreuves, victime de "twisties" (pertes de repère dans l'espace), avant de s'ouvrir sur ses problèmes de santé mentale.

Biles s'est éloignée des praticables pendant de longs mois, ne reprenant la compétition qu'en août 2023, et maintenant alors le doute sur sa volonté d'aller jusqu'à Paris. Elle a apporté la réponse dimanche, après avoir retrouvé le titre mondial du concours général à l'automne à Anvers et le titre national du concours général il y a trois semaines.

- "Pas finie" -

La gymnaste Simone Biles aux barres asymétriques lors des sélections américaines pour les JO-2024, le 30 juin 2024 à Minneapolis (Minnesota)

La gymnaste Simone Biles aux barres asymétriques lors des sélections américaines pour les JO-2024, le 30 juin 2024 à Minneapolis (Minnesota)

Kerem YUCEL - AFP

"Je savais après Tokyo que je n'étais pas finie", a assuré la vainqueure des sélections avec 117,225 points.

Sur les deux journées (vendredi et dimanche), la gymnaste aux acrobaties à décrocher la mâchoire a scotché le public avec ses programmes au sol et ses sauts, notamment son "Biles II" (Yurchenko double carpé), si difficile qu'aucune autre gymnaste ne l'a jamais tenté en compétition.

Biles a malgré tout commis quelques erreurs comme une chute à la poutre dimanche à la fin d'une excellente routine, lui valant tout de même la très bonne note de 13,900, pour une performance bien meilleure que celle du premier jour qui l'avait rendue furieuse.

Elle sera notamment accompagnée à Paris par Suni Lee, championne olympique en titre du concours général, qui réussit elle aussi un émouvant retour, après avoir surmonté deux maladies rénales qui ont failli arrêter sa carrière.

"J'ai toujours été entourée de personnes qui n'ont jamais lâché", a lancé Lee, avant de fondre en larmes dans une cérémonie de sélection orchestrée en véritable show.

Jordan Chiles, médaillée d'argent par équipe à Tokyo avec Biles et Lee, sera de la partie, tout comme la championne olympique en titre du sol Jade Carey et la jeune Hezly Rivera (16 ans).

"J'adore ces filles et je vais prendre soin d'elles à Paris" a promis Biles, désormais la doyenne de Team USA.

Par Rebecca BRYAN / Minneapolis (États-Unis) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
15H
14H
13H
12H
11H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/