Euro de triathlon: la France écrase le relais mixte

Au lendemain de son triplé dans l'épreuve individuelle hommes, l'équipe de France a écrasé le relais mixte des Championnats d'Europe de triathlon dimanche à Munich.

ANDREJ ISAKOVIC - AFP

Au lendemain de son triplé dans l'épreuve individuelle hommes, l'équipe de France a écrasé le relais mixte des Championnats d'Europe de triathlon dimanche à Munich.

Léo Bergère, Emma Lombardi, Dorian Coninx et Cassandre Beaugrand ont devancé l'Allemagne de 33 secondes et la Suisse de 49 secondes.

Après le bronze d'Emma Lombardi vendredi et les trois médailles des hommes samedi (Léo Bergère devant Pierre Le Corre et Dorian Coninx), les triathlètes de l'équipe de France ont définitivement marqué de leur empreinte ces Championnats d'Europe, sans le taulier Vincent Luis, resté à la maison.

Avec trois médaillés en individuel dans leurs rangs, les Bleus faisaient figure de grands favoris pour l'épreuve de dimanche, explosive (quatre relais de 300 m de natation, 7,2 km de vélo et 1,6 km à pied), et n'ont pas failli, décrochant le titre européen après le titre mondial en juin, et un an après le bronze olympique à Tokyo.

Sous un grand soleil et dans l'ambiance de kermesse du Parc olympique munichois, Léo Bergère a lancé les Bleus passant le relais en 3e position à la jeune Emma Lombardi (20 ans), qui a satellisé la concurrence lors de son relais à vélo, avant de laisser Dorian Coninx puis Cassandre Beaugrand gérer l'écart.

"A l'échauffement j'étais complètement détruit, il a fallu bien se réveiller j'avais beaucoup de fatigue de la course d'hier, j'ai essayé de décanter le groupe rapidement en vélo, mais malheureusement je laisse un écart sur la tête", a commenté Bergère.

"C'était confortable de partir avec de l'avance mais c'était aussi stressant, c'est difficile d'être chassée, a déclaré Beaugrand. Toute seule, j'ai pu accentuer mes points forts (natation, course à pied) (...) c'est une nouvelle médaille en relais, à chaque fois on voit qu'on peut changer l'équipe en continuant d'espérer le même résultat parce qu'on est tous assez complets".

AFP / Munich (Allemagne) (AFP) / © 2022 AFP