single.php

Euro de hand: les Bleus font plier les Croates et se rapprochent des demi-finales

Un match cinq carats de "Kara" a porté l'équipe de France de handball vers un succès précieux contre la Croatie (34-32) et la première place de son groupe du tour principal de l'Euro jeudi à Cologne.

INA FASSBENDER - AFP/Archives

Un match cinq carats de "Kara" a porté l'équipe de France de handball vers un succès précieux contre la Croatie (34-32) et la première place de son groupe du tour principal de l'Euro jeudi à Cologne.

La bande de Nikola Karabatic est désormais en position idéale pour finir à l'une des deux premières places de sa poule et se qualifier pour les demi-finales du championnat d'Europe, compétition qu'elle n'a plus remportée depuis dix ans.

Les Bleus ont dompté la Croatie au terme d'un match accroché jusqu'à l'ultime minute. Le tout malgré trois exclusions temporaires - et une définitive de son pivot Ludovic Fabregas -, malgré des gardiens bleus longtemps en difficulté et malgré un portier croate, Dominik Kuzmanovic, quasi infranchissable (13 arrêts, 41%).

"Il a fallu puiser dans nos ressources. La Croatie nous a posé des problèmes, on a plié mais on n'a jamais cédé. En défense, on a réussi à gratter des ballons, on a été courageux", souligne le capitaine Luka Karabatic, frère d'un des héros de la journée.

Le temps a-t-il prise sur Nikola Karabatic ? Avec 289 buts marqués en championnat d'Europe depuis le début de sa carrière, "Kara" dépasse désormais l'Islandais Gudjon Valur Sigurdsson qui détenait jusque-là le record de buts dans l'histoire de l'Euro (288). Même s'il est talonné par son ex-coéquipier du PSG, le Danois Mikkel Hansen (276).

- "Ma mère m'a mis la pression"-

"Il y a deux matches, ma mère (présente à Cologne, NDLR) m'a mis la pression, raconte l'intéressé. Elle m'a dit +il faut que tu mettes huit buts+. Je lui ai répondu +Maman, arrête, je ne regarde pas ça, je veux juste gagner les matches+."

Samir Bellahcene trompé par l'ailier croate Filip Glavas lors de la victoire de la France 34-32 dans le tour principal de l'Euro de handball, le 18 janvier 2024  à Cologne. Comme face à l'Allemagne deux jours plus tôt, les gardiens français ont été en difficulté

Samir Bellahcene trompé par l'ailier croate Filip Glavas lors de la victoire de la France 34-32 dans le tour principal de l'Euro de handball, le 18 janvier 2024 à Cologne. Comme face à l'Allemagne deux jours plus tôt, les gardiens français ont été en difficulté

INA FASSBENDER - AFP/Archives

Comme face à l'Allemagne mardi (victoire 33-30), la légende du hand de bientôt 40 ans – en avril – a donné le ton par ses cinq buts comme par sa hargne sans le ballon. A l'image de son interception quand les Croates tenaient une balle pour prendre trois buts d'avance (5-7, 11e) ou de son contre, dans un moment clef (24-22), qu'il a fêté, par terre, les poings serrés, à hurler.

Autre satisfaction, Yanis Lenne, l'ailier droit gêné par des douleurs lombaires puis diminué, a brillé (3 buts/4 tirs) après une première rencontre poussive contre l'Allemagne (0/3). Il a aussi servi son ex-partenaire de Montpellier sur l'autre aile, Hugo Descat, pour un kung-fu de toute beauté (17-14, 24e).

En revanche, comme face à la Nationalmannschaft, les gardiens restent à la peine. L'entrée à la 20e minute de Samir Bellahcene à la place de Rémi Desbonnet, en difficulté (2 arrêts sur 13 tirs, 15%) a tardé à porter ses effets (0/6). Jusqu'au retour des vestiaires, quand l'ex-Dunkerquois a stoppé une première tentative avant de finir mieux (6/25, 24%).

La réussite des tireurs croates face aux gardiens français a rappelé leur coup de force face aux Espagnols quand une seule et unique fois un portier de la Roja avait pu les stopper.

Samir Bellahcene trompé par l'ailier croate Filip Glavas lors de la victoire de la France 34-32 dans le tour principal de l'Euro de handball, le 18 janvier 2024  à Cologne. Comme face à l'Allemagne deux jours plus tôt, les gardiens français ont été en difficulté

Samir Bellahcene trompé par l'ailier croate Filip Glavas lors de la victoire de la France 34-32 dans le tour principal de l'Euro de handball, le 18 janvier 2024 à Cologne. Comme face à l'Allemagne deux jours plus tôt, les gardiens français ont été en difficulté

INA FASSBENDER - AFP/Archives

"Le début de match est un peu compliqué pour nous défensivement et dans la relation avec nos gardiens de but", reconnaît le sélectionneur Guillaume Gille. "Ça nous a obligés à des changements pour trouver un peu de performance. La prestation globale n'est pas suffisante mais ça fait aussi partie des aléas de ce poste donc aucun souci."

Ses hommes doivent disputer leur prochain match contre l'Islande samedi (15h30) pour creuser encore leur avance sur la concurrence.

AFP / Cologne (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
07H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/