single.php

Euro-2024 sur piste/vitesse: les Bleus argentés, les Bleues dans le dur

De l'argent pour le trio Sébastien Vigier, Ryan Helal et Florian Grengbo en vitesse par équipes: la France a bien débuté les Championnats d'Europe sur piste mercredi à Apeldoorn, avec un bémol concernant le trio du sprint féminin éliminé au premier tour.

JOHN THYS - AFP

De l'argent pour le trio Sébastien Vigier, Ryan Helal et Florian Grengbo en vitesse par équipes: la France a bien débuté les Championnats d'Europe sur piste mercredi à Apeldoorn, avec un bémol concernant le trio du sprint féminin éliminé au premier tour.

Malade et forfait la semaine passée lors des Championnats de France, Vigier, double champion d'Europe de sprint individuel (2017 et 2022), a retrouvé la condition à temps pour mener la vie dure à l'équipe des Pays-Bas emmenée par le multiple champion olympique et du monde néerlandais Harrie Lavreysen, star de la discipline depuis 2018.

Les Bleus ont échoué en finale mais ont démontré leur potentiel en vue d'une médaille olympique à Paris dans un peu moins de 200 jours.

"C'est une médaille rassurante avec un bon chrono compte tenu de mes problèmes de santé la semaine passée", a analysé pour l'AFP Sébastien Vigier.

Les sprinteuses françaises (6e des qualifications) ont elles été éliminées dès le premier tour, s'inclinant face aux Polonaises, leurs principales rivales dans la course à la qualification olympique.

Mathilde Gros, la championne du monde individuelle 2022, malade et forfait une semaine plus tôt aux Championnats de France, assurait avoir retrouvé la forme mais cela n'a pas suffit pour atteindre le dernier carré.

"Nous sommes déçues de notre chrono. Mais c'est comme ça. On est à notre place pour le moment. Mais rien n'est fait. On peut encore aller chercher le Mexique, le Canada, ou la Nouvelle-Zélande en vue du ticket olympique. On va se battre, rien n'est joué", a expliqué la pistarde à l'AFP.

Actuellement neuvièmes au classement mondial, les Françaises disposent encore de trois occasions pour marquer les points nécessaires à la qualification olympique -- il leur faudra intégrer le top 8 mondial --, lors des manches de Coupe des nations à venir: Adélaïde (2-4 février), Hong-Kong (15-17 mars) et Milton au Canada (12-14 avril).

"Nos concurrentes (polonaises notamment, ndlr) restent de justesse devant nous mais nous sommes toujours en vie. Il reste d'autres compétitions et c'est encore jouable. On va se donner jusqu'au bout", a indiqué à l'AFP l'entraîneur du sprint Grégory Baugé, souriant après la performance de ses hommes.

En poursuite par équipes, les Français se sont montré un peu en retrait. Les hommes restent dans le coup et disputeront jeudi une place pour les demi-finales à la Suisse. Les femmes, elles, n'ont plus droit au chapitre: les Bleues ont été sortie d'entrée face à l'Italie.

En course par élimination, Donovan Grondin (champion du monde du scratch en 2021 et de l'Américane en 2022) a pris la 5e place d'une course remportée par le Danois Tobias Hansen.

Par Benoît NOEL / Apeldoorn (Pays-Bas) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
03H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/