single.php

Euro-2024: Neutralisée par l'Ecosse, la Suisse n'est pas encore en 1/8e

Dominatrice mais inefficace, la Suisse a été tenue en échec par l’Écosse 1-1 mercredi à Cologne et devra attendre sa confrontation avec l'Allemagne pour rejoindre le pays hôte en 1/8es de l'Euro-2024.

Kirill KUDRYAVTSEV - AFP

Dominatrice mais inefficace, la Suisse a été tenue en échec par l’Écosse 1-1 mercredi à Cologne et devra attendre sa confrontation avec l'Allemagne pour rejoindre le pays hôte en 1/8es de l'Euro-2024.

Deuxième du groupe A, avec quatre points, la Nati est néanmoins en ballotage favorable pour accéder aux phases éliminatoires du tournoi allemand, grâce à une meilleure différence de but que l’Écosse toujours en course, elle aussi, pour sortir des poules pour la première fois de son histoire.

Balayés 5-1 par l'Allemagne lors du match d'ouverture de l'Euro, mais soutenus par un stade de Cologne tout acquis à leur cause, les Écossais ont montré un tout autre visage face aux Suisses, malgré quelques errements défensifs.

Après un corner tiré par le vétéran suisse Xherdan Shaqiri (32 ans), ce sont eux qui, bien que dominés, ont ouvert le score.

Leur capitaine Andrew Robertson a remonté le ballon de sa moitié de terrain avant de décaler Callum McGregor dans la surface. D'une passe en retrait, le milieu du Celtic a trouvé Scott McTominay dans l'axe qui a repris du plat du pied. Yann Sommer, le gardien suisse était sur la trajectoire, mais la balle a été contré par Fabian Schar dans son propre but (1-0, 13e).

Titularisé en attaque à la place de Kwadwo Duah, pourtant buteur face à la Hongrie, Shaqiri a évité à la Suisse une énorme déconvenue en profitant d'une passe en retrait mal ajustée d'Anthony Ralson pour envoyer un tir puissant du pied gauche sans contrôle dans la lucarne de Angus Gunn (1-1, 26e).

- Le coeur écossais -

L'attaquant écossais Che Adams (à gauche) à la lutte avec le gardien suisse Yann Sommer, lors du match de l'Euro-2024 mercredi 19 juin à Cologne.

L'attaquant écossais Che Adams (à gauche) à la lutte avec le gardien suisse Yann Sommer, lors du match de l'Euro-2024 mercredi 19 juin à Cologne.

OZAN KOSE - AFP

Avec ce but, l'ancien ailier de Liverpool et de l'Olympique Lyonnais, désormais à Chigago en MLS devient le seul joueur européen à avoir marqué lors de chacun des 6 derniers tournois majeurs (chaque Coupe du Monde et chaque Euro depuis 2014).

Durant toute la fin de la première période, ses partenaires ont poussé pour prendre l'avantage, inscrivant même un but par Dan Ndoye, refusé finalement pour hors-jeu (33e), mais ils ont toujours buté sur Gunn, impérial dans ses buts.

Et si Breel Embolo, rentré en jeu à la place de Shaqiri (60e), s'est vu refuser un second but toujours pour hors-jeu (82e), la Suisse, en seconde période a pu s'estimer heureuse de ne pas avoir encaissé de buts après les multiples assauts écossais.

La Nati garde ainsi son destin en main et, même en cas de défaite face à l'Allemagne dimanche à Francfort, elle devrait voir les phases finales de l'Euro-2024.

L’Écosse, elle s'accroche à son rêve. Elle n'est créditée que d'un point et compte une différence de buts défavorable, mais elle rencontrera la Hongrie, déjà éliminée, lors de son dernier match de poule.

Si elle l'emporte, elle comptera alors 4 points et pourra légitimement espérer figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes de groupe invités en phase éliminatoire.

Ce serait une première dans son histoire. Ce serait mérité au vu du cœur qu'elle a mis à Cologne.

AFP / Cologne (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/