single.php

Euro-2024: la Turquie se qualifie dans la douleur et affrontrera l'Autriche

La Turquie affrontera l'Autriche en huitièmes de finale de l'Euro-2024, après avoir gagné dans la douleur (1-2) contre une République tchèque pourtant réduite à 10 au bout de 20 minutes, mercredi à Hambourg.

Christophe SIMON - AFP

La Turquie affrontera l'Autriche en huitièmes de finale de l'Euro-2024, après avoir gagné dans la douleur (1-2) contre une République tchèque pourtant réduite à 10 au bout de 20 minutes, mercredi à Hambourg.

Les Turcs éliminent les Tchèques tous les huit ans. C'est du moins le cas depuis 2008 à l'Euro, avant 2016 et donc 2024.

Cette fois-ci, alors que la Turquie devait simplement faire match nul pour conserver sa seconde place, la tension a atteint des sommets, avec dès l'entame beaucoup de duels et d'intensité physique.

Trop. En neuf minutes, l'attaquant Antonin Barak, a pris deux cartons jaunes et a été expulsé (20e). Le carton rouge le plus rapide de l'histoire de l'Euro.

Les Tchèques se sont donc retrouvés à 10 contre 11 joueurs mais aussi contre les dizaines de milliers de supporters turcs, extatiques après ce fait de jeu. Patrick Schick, sur le banc après sa blessure contre la Géorgie (1-1), était sanctionné d'un carton jaune pour avoir contesté une autre décision arbitrale.

En face, Kenan Yildiz n'est pas passé loin de la correctionnelle lui aussi en prenant un jaune pour avoir marché sur le tendon d'Achille d'un adversaire, puis en échappant deux minutes plus tard à un deuxième avertissement après une faute. Plusieurs coéquipiers du joueur de la Juventus, 19 ans, se sont empressés de le calmer, pour ne pas abandonner leur avantage.

Mais cet avantage, les Turcs ont mis du temps à en profiter, avec pour demi-occasions deux frappes lointaines, trop lointaines de la pépite du Real Madrid Arda Güler.

C'est au retour des vestiaires que l'équipe cornaquée par l'Italien Vincenzo Montella est passée à la vitesse supérieure. Et le but est venu d'une splendide frappe de l'extérieur du capitaine Hakan Çalhanoğlu (51e). Sur cette action où il a d'abord repoussé plusieurs tirs, le gardien tchèque, Jindrich Stanek, s'est blessé à l'épaule et a dû être remplacé.

Comme lorsqu'ils ont acquis le surnombre, les Turcs ont alors laissé les Tchèques se remettre dans le match et les Rouge et bleu ont réussi à égaliser par Tomas Soucek à l'issue d'un cafouillage dans les six mètres (66e).

Les Tchèques remercient leurs supporters après leur élimination, le 26 juin à Hambourg.

Les Tchèques remercient leurs supporters après leur élimination, le 26 juin à Hambourg.

Christophe SIMON - AFP

La République tchèque semblait alors être l'équipe à évoluer en supériorité numérique tant elle a pris d'assaut la surface de la Turquie, réduite à opérer en contre. Mais Cenk Tosun a fini par libérer les siens d'une frappe dans le petit filet en toute fin de match. Le match est resté tendu jusqu'à la fin et s'est fini dans la confusion avec un supporter sur le terrain et un début d'échauffourée entre les deux équipes.

AFP / Hambourg (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/