single.php

Euro-2024: La météo des Bleus, de l'éclaircie Saliba aux nuages sur Griezmann

De la montée en grade de William Saliba au déclassement d'Antoine Griezmann, le premier tour très mitigé de l'équipe de France à l'Euro-2024 a rebattu certaines cartes avant d'affronter la Belgique en 8e de finale, lundi.

FRANCK FIFE - AFP

De la montée en grade de William Saliba au déclassement d'Antoine Griezmann, le premier tour très mitigé de l'équipe de France à l'Euro-2024 a rebattu certaines cartes avant d'affronter la Belgique en 8e de finale, lundi.

. Beau: Indispensable Mbappé, éternel Kanté

Même gêné par son masque pour protéger son nez fracturé, Kylian Mbappé est resté l'attaquant français le plus dangereux. Il a provoqué le but contre son camp de l'Autriche au premier match (1-0) et marqué sur penalty au troisième contre la Pologne (1-1), après être resté sur le banc contre les Pays-Bas (0-0).

Au-delà de son premier but dans un Championnat d'Europe, il a aussi gâché plusieurs opportunités de mettre son équipe à l'abri, ce qui ne lui ressemble pas.

N'Golo Kanté a été éclatant au premier tour, élu deux fois homme du match, deux ans après ses dernières apparitions en Bleu. Toujours aussi efficace à la récupération, il s'est aussi montré offensif en plusieurs occasions, même s'il a manqué de justesse dans ses passes vers l'avant contre la Pologne.

Le milieu de l'équipe de France N'golo Kante contre les Pays-Bas lors de l'Euro-2024 à Leipzig le 21 juin 2024.

Le milieu de l'équipe de France N'golo Kante contre les Pays-Bas lors de l'Euro-2024 à Leipzig le 21 juin 2024.

GABRIEL BOUYS - AFP/Archives

Avec eux, Mike Maignan s'est montré un digne successeur d'Hugo Lloris dans les buts, n'encaissant qu'un but sur penalty et rassurant sa défense de la voix et du geste.

Devant lui, William Saliba, titularisé pour la première fois en grande compétition, a montré le meilleur de l'intraitable défenseur qu'il est à Arsenal.

Enfin le jeune Bradley Barcola a réussi une intéressante première titularisation contre la Pologne, avec son sens de la percussion.

. Instable: Upamecano et Dembélé, des hauts et des bas

Leurs trajectoires semblent se croiser sur le premier tour: Dayot Upamecano n'a commis qu'une erreur après un excellent début de tournoi, et Ousmane Dembélé ne s'est montré décisif qu'une fois après deux matches quelconques.

"Upa" a d'abord été intraitable en charnière centrale pendant deux matches. "Qu'il continue", disait même Didier Deschamps à son sujet avant le match contre la Pologne.

Mais un léger temps de retard sur Karol Swiderski a provoqué un penalty pour Robert Lewandowski, alors que la Pologne n'était pas vraiment dangereuse et que la France filait vers la première place.

Inversement, "Dembouz" a raté beaucoup de choses pendant deux matches, des passes, des dribbles et des frappes, mais une de ses accélérations a été fatale au malheureux Polonais Jakub Kiwior, offrant un penalty à Mbappé.

Il reste à savoir si Upamecano, qui a déjà connu des creux par le passé après une erreur, va retrouver son autorité du début de tournoi, et si cette action décisive va enfin lancer l'Euro de Dembélé.

. Orageux: La question Griezmann

Hier encore "chouchou" du sélectionneur, qui le jugeait "indispensable", Antoine Griezmann a commencé le match contre la Pologne sur le banc, et son entrée pour la dernière demi-heure n'a pas réveillé l'équipe de France.

"Grizou" a raté de manière surprenante plusieurs occasions, notamment deux grosses contre les Pays-Bas.

Le Français Antoine Griezmann lors du match de l'Euro-2024 contre la Pologne à Dortmund le 25 juin 2024.

Le Français Antoine Griezmann lors du match de l'Euro-2024 contre la Pologne à Dortmund le 25 juin 2024.

OZAN KOSE - AFP

Pour Deschamps, il s'agissait de "le faire souffler", mais il n'a pas dit si le quatrième Bleu historique au nombre de sélections (132, pour 44 buts marqués) reviendrait dans le onze de départ en 8e. "On a le temps", a répondu le sélectionneur.

Marcus Thuram non plus n'était plus titulaire contre la Pologne. "DD" s'est dit satisfait de son rendement dans son rôle ingrat côté gauche, pour empêcher notamment les relances adverses. Mais devant le but, l'Intériste s'est montré trop maladroit.

Enfin Olivier Giroud, meilleur buteur de l'histoire des Bleus (57 buts en 136 sélections), qui avait habitué le public français qui l'adore à reconquérir spectaculairement sa place lors de tournois précédents, n'a proposé que trois entrées en jeu bien ternes. Un calvaire pour celui qui prendra sa retraite internationale à l'issue de l'Euro.

Par Emmanuel BARRANGUET / Paderborn (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/