single.php

Etats-Unis: le magazine Sports Illustrated va licencier la majorité de sa rédaction

La majorité de la rédaction du magazine Sports Illustrated va être licenciée par son éditeur, The Arena Group, en pleine restructuration, a indiqué vendredi le syndicat américain de la presse, mettant en péril la survie de cette institution du journalisme américain.

Cindy Ord - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

La majorité de la rédaction du magazine Sports Illustrated va être licenciée par son éditeur, The Arena Group, en pleine restructuration, a indiqué vendredi le syndicat américain de la presse, mettant en péril la survie de cette institution du journalisme américain.

"Les employés de Sports Illustrated ont été informés aujourd'hui par The Arena Group qu'il prévoyait de licencier un nombre significatif, éventuellement tous, des salariés syndiqués de SI", a écrit l'antenne de New York du syndicat de la presse, la NewsGuild.

Cette décision est la conséquence de la révocation d'un accord de licence passé entre Arena Group et le propriétaire des droits de Sports Illustrated, Authentic Brands Group (ABG), après que le premier a raté une échéance de paiement, fin décembre.

Sollicité par l'AFP, The Arena Group et Authentic Brands n'ont pas donné suite.

Une source proche du dossier a néanmoins indiqué qu'une partie des salariés de Sports Illustrated conserveraient leur emploi, sans donner plus de précision.

Dans un communiqué, The Arena Group a confirmé une "réduction significative" de ses effectifs, qui s'élèvent à un peu plus de 100 personnes, sans préciser ce qui relevait de Sports Illustrated. La société gère aussi notamment les sites TheStreet et Parade.

Dans une déclaration transmise à l'AFP, Authentic Brands Group a assuré que "Sports Illustrated (continuerait)" ses activités. Interrogé quant à la méthode, ABG n'a pas donné suite.

C'est une nouvelle étape, peut-être la dernière, dans la descente aux enfers de Sports Illustrated, passé de mains en mains ces dernières années à mesure que sa trajectoire commerciale suivait celle de la presse papier, moribonde.

Sports Illustrated et sa maison mère, Time Inc, ont d'abord été séparés de l'empire Time Warner en 2014, avant d'être rachetés par le groupe de presse Meredith Corporation en 2018. Ce dernier a ensuite cédé SI à Authentic Brands en 2019 pour 110 millions de dollars.

Lancé en 1954, "SI", son surnom, a été le premier magazine américain à atteindre le seuil d'un million d'exemplaires vendus par semaine, une diffusion qui montera jusqu'à environ 3,5 millions à son sommet, au début des années 1990.

Il est célèbre au-delà du monde du sport pour son fameux numéro annuel "Swimsuit Issue", qui met en scène des mannequins et sportives professionnelles en maillots de bain.

Concurrencé par l'émergence d'internet, en particulier du géant ESPN (télévision, radio, site d'information), Sports Illustrated a vu sa diffusion et son influence décroître inexorablement.

Selon l'organization de médias AAM (Alliance for Audited Media), les ventes de "SI" étaient tombées à 1,24 million par semaine sur les six premiers mois de 2023.

"Nous en appelons à ABG pour assurer la poursuite de la publication de SI et lui permettre de servir son lectorat comme il le fait depuis près de 70 ans", a exhorté le syndicat.

AFP / New York (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
07H
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/