single.php

Espagne: Barcelone s'offre un rebond timide contre Osasuna grâce à Vitor Roque, Memphis sauve l'Atlético

En pleine crise après l'annonce du départ en fin de saison de son entraîneur Xavi, le FC Barcelone s'est donné un peu d'air en dominant Osasuna (1-0) mercredi en match en retard de la 20e journée du championnat d'Espagne grâce au premier but du Brésilien Vitor Roque.

LLUIS GENE - AFP

En pleine crise après l'annonce du départ en fin de saison de son entraîneur Xavi, le FC Barcelone s'est donné un peu d'air en dominant Osasuna (1-0) mercredi en match en retard de la 20e journée du championnat d'Espagne grâce au premier but du Brésilien Vitor Roque.

L'attaquant de 18 ans, arrivé en janvier après un transfert estimé à 40 millions d'euros conclu cet été, a parfaitement coupé de la tête un centre de l’extérieur du pied de Cancelo (63e, 1-0), quelques secondes seulement après son entrée en jeu.

Un premier but de l'international espoirs brésilien, surnommé "Tigrinho" (petit tigre), qui permet au Barça de respirer un peu.

Les hommes de Xavi, qui a annoncé son départ en fin de saison après la défaite 5-3 face à Villarreal samedi à domicile, sont quatrièmes et reviennent provisoirement à sept longueurs du Real Madrid (2e, 54 points) et huit de Gérone (1er, 55 points).

"Cette victoire fait du bien, elle était difficile compte tenu de ce que nous venons de vivre", a déclaré le milieu de terrain Pedri au micro de DAZN.

"Le championnat est compliqué, mais j'ai vu des situations bien pires qui ont été redressées. Nous allons essayer de continuer à progresser trois points à la fois et voir si les équipes du haut de tableau font des faux-pas", a-t-il ajouté.

Les Barcelonais ont néanmoins perdu un neuvième joueur sur blessure, Ferran Torres ayant été contraint de céder sa place à Fermin Lopez dès la 5e minute en se touchant l'arrière de la cuisse droite.

A nouveau poussifs malgré les bonnes intentions et le dynamisme des deux talents de la Masia Fermin Lopez, 20 ans, et Lamine Yamal, 16 ans, les Catalans s'en sont remis à leur dernière recrue brésilienne pour battre une équipe basque quasi-inoffensive et qui a terminé la rencontre à dix.

- L'Atlético s'en sort in extremis -

L'attaquant de l'Atlético Madrid Memphis Depay marque le but de la victoire contre le Rayo Vallecano, le 31 janvier 2024 à Madrid

L'attaquant de l'Atlético Madrid Memphis Depay marque le but de la victoire contre le Rayo Vallecano, le 31 janvier 2024 à Madrid

JAVIER SORIANO - AFP

Plus tard dans la soirée, l'attaquant néerlandais Memphis Depay a signé un troisième but en trois matchs pour permettre à l'Atlético Madrid de remporter sur le fil le derby madrilène contre son voisin du Rayo Vallecano au Metropolitano (2-1).

L'ancien buteur de l'Olympique lyonnais, titularisé sur le front de l'attaque, a donné la victoire à son équipe à la 90e minute en reprenant un centre tendu d'Antoine Griezmann, qui avait été laissé au repos pour la première fois de la saison en Liga.

Une cinquième victoire consécutive toutes compétitions confondues des Colchoneros, qui doublent à nouveau le FC Barcelone à la troisième place du championnat grâce à une meilleure différence de but (47 points chacun).

Le club rojiblanco revient provisoirement à sept longueurs du Real Madrid et huit de Gérone, comme le Barça.

Les hommes de Diego Simeone avaient ouvert le score en première mi-temps sur une tête de l'ancien Lillois Reinildo (35e, 1-0), avant l'égalisation d'Alvaro Garcia d'une frappe croisée du gauche (42e, 1-1).

Intraitable à domicile depuis le début de la saison, l'Atlético n'a plus perdu dans son stade depuis 28 rencontres, soit plus d'un an (défaite 1-0 face au FC Barcelone le 8 janvier 2023).

AFP / Barcelone (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
03H
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/