single.php

Décès de Beckenbauer: chanson, maillot spécial, minute de silence, le Bayern salue son "Kaiser"

Chanson, maillots et survêtement spéciaux, minute de silence: le Bayern et ses 75.000 supporters massés dans l'Allianz Arena ont rendu un hommage émouvant à Franz Beckenbauer vendredi soir à l'occasion de la rencontre de championnat contre Hoffenheim.

Tobias SCHWARZ - AFP/Archives

Chanson, maillots et survêtement spéciaux, minute de silence: le Bayern et ses 75.000 supporters massés dans l'Allianz Arena ont rendu un hommage émouvant à Franz Beckenbauer vendredi soir à l'occasion de la rencontre de championnat contre Hoffenheim.

Mort dimanche à l'âge de 78 ans à Salzbourg, ville autrichienne voisine de sa Bavière natale, le Kaiser (l'Empereur) a été inhumé vendredi à la mi-journée dans un cimetière du sud de Munich.

En soirée, par un froid polaire avoisinant les -9°C et dans un brouillard givrant, "son" Bayern qu'il a fait grandir comme joueur puis dirigeant pendant près d'un demi-siècle jusqu'à devenir un géant de la planète foot, lui a rendu un premier hommage.

Lors de l'échauffement, les joueurs du Bayern ont porté un maillot floqué du numéro 5, qui lui est à jamais associé, ainsi que des vestes d'entraînement des années 1970, l'époque où Franz Beckenbauer cumulait les titres: champion d'Europe en 1972 et champion du monde en 1974 avec l'Allemagne de l'Ouest et trois fois vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions (1974, 1975, 1976), l'ancêtre de la Ligue des champions.

Sur le maillot munichois, l'inscription "Danke Franz ("Merci Franz"), avait été ajoutée, les même mots qui s'écrivent depuis mardi sur la façade en LED de l'Allianz Arena.

Le club bavarois a prévu une cérémonie vendredi prochain dans cette enceinte que Beckenbauer, alors président, avait fait construire au début des années 2000 pour faire basculer le club "Rekordmeister" dans une autre dimension.

- Applaudissements puis silence de cathédrale -

Dès vendredi soir, pour la reprise du championnat après la trêve hivernale, les acteurs de la soirée, brassard noir au bras, sont rentrés sur la pelouse accompagnés d'une chanson enregistrée par Beckenbauer juste après le Mondial-1966.

On y entend sa voix de jeune homme, alors âgé de 21 ans à peine, entonner "Guten Freunde kann niemand trennen", ("Personne ne peut séparer les bons amis"), ode à l'amitié gravée juste après la finale perdue face à l'Angleterre à Wembley.

Ce sont les mêmes notes qui résonneront désormais à chaque but du Bayern, à la place du traditionnel "French Cancan", comme à la 18e minute du match de vendredi soir quand Jamal Musiala a ouvert la marque pour les Bavarois.

Avant le coup d'envoi, joueurs, officiels et spectateurs avaient marqué une minute de recueillement, lancée par des applaudissements nourris avant de se terminer dans un silence de cathédrale.

Des vidéos en mémoire du double Ballon d'Or 1972 et 1976 ont été diffusées sur les deux écrans géants de l'Allianz Arena.

Les ultras du Bayern, dans la Südkurve, ont déployé la banderole en noir et blanc, "La figure lumineuse(Lichtgestalt en allemand) commence son dernier voyage. Repose en paix, Kaiser".

Les maillots et vestes d'échauffement seront dédicacés par les joueurs bavarois, puis vendus aux enchères sur la boutique en ligne du club. Les fonds seront reversés à la "Franz-Beckenbauer-Stiftung", association fondée par le Kaiser il y a 40 ans pour aider les personnes malades ou en situation de handicap.

AFP / Berlin (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
19H
18H
17H
14H
13H
12H
11H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/