single.php

Dakar-2024: Guillaume de Mevius empoche la 1ere étape en auto

Premier Dakar chez les grands, et déjà une victoire: le Belge Guillaume de Mevius (Toyota) s'est offert samedi la 1ere étape du Dakar-2024 dans les roches volcaniques entre Al-Ula et Al-Henakiyah.

PATRICK HERTZOG - AFP

Premier Dakar chez les grands, et déjà une victoire: le Belge Guillaume de Mevius (Toyota) s'est offert samedi la 1ere étape du Dakar-2024 dans les roches volcaniques entre Al-Ula et Al-Henakiyah.

Le patron du Dakar David Castera avait prévenu la veille lors du briefing: le terrain de l'étape serait compliqué, avec des roches volcaniques très abrasives.

"La clé c'était d'être patient ! On avait l'avantage d'avoir de belles traces devant nous aussi", a reconnu Guillaume de Mevius, tout juste débarqué en T1+ après une 3e place en T3 - prototype léger - au Dakar-2023.

Le Belge est arrivé juste avant l'Audi de l'Espagnol Carlos Sainz (+1min44), selon les résultats provisoires. Le triple vainqueur du Dakar (2010, 2018, 2020) était parti loin derrière les autres favoris après un temps moyen au prologue vendredi.

Sebastien Loeb et son co-équipier belge Fabian Lurquin ont été victimes d'une crevaison lors de la première étape du Dakar dimanche.

Sebastien Loeb et son co-équipier belge Fabian Lurquin ont été victimes d'une crevaison lors de la première étape du Dakar dimanche.

PATRICK HERTZOG - AFP

L'étape a été plus compliquée pour les voitures de Prodrive. Sébastien Loeb et son copilote Fabian Lurquin (20e, +22min47) ont crevé sur la spéciale de 414 km.

"En terme de pilotage c'était horrible, des cailloux tout le temps... On a perdu entre 12 et 15 minutes", a pesté l'Alsacien, toujours à la recherche de son premier titre sur le Dakar.

Le double tenant du titre Nasser Al-Attiyah et son copilote Mathieu Baumel (22e, à 2min de Loeb) ont eu le même problème, deux crevaisons en début de course, qui les a contraints à rouler doucement jusqu'à la fin.

"On a fait 350 km sans roue de secours... Le Dakar est très long, c’était important de limiter la casse, on a été dans la gestion", a souligné le Qatarien.

Le Français Francois Cousin et son co-pilote Stéphane Cousin lors de la première étape du Dakar, entre al-Ula et al-Henakiyah ce dimanche 6 janvier  2024.

Le Français Francois Cousin et son co-pilote Stéphane Cousin lors de la première étape du Dakar, entre al-Ula et al-Henakiyah ce dimanche 6 janvier 2024.

PATRICK HERTZOG - AFP

Le Français Stéphane Peterhansel (Audi) non plus n'a pas vraiment apprécié les roches saoudiennes - deux crevaisons pour lui aussi - et pointe à la 24e place (+32min15).

"Le plaisir dans les cailloux, c’est zéro. C’était déjà mal parti avec la stratégie du prologue, on s’est loupé et on s’est retrouvé dans la pire position, ouvrir dans les caillasses", souffle le détenteur du record de victoires dans l'épreuve (14 succès, dont six à moto).

- Une étape compliquée à moto -

Le Botswanais Ross Branch (Hero Motosports) a remporté la première étape du Dakar 2024 dimanche entre al-Ula et al-Henakiyah.

Le Botswanais Ross Branch (Hero Motosports) a remporté la première étape du Dakar 2024 dimanche entre al-Ula et al-Henakiyah.

PATRICK HERTZOG - AFP

Même combat chez les deux roues: plusieurs motards ont été contraints d'abandonner après des chutes, comme l'outsider Tosha Schareina (Honda), qui a remporté le prologue vendredi.

Au km 240, l'Espagnol de 28 ans a chuté.

"J'étais dans une portion très lente, j'ai essayé de passer Toby (Price) et je pense que j'ai percuté quelque chose avec ma roue arrière", a-t-il expliqué.

Dans un premier temps, l'organisation avait évoqué une fracture. "Tosha doit rentrer, il doit se faire opérer sous trois jours, il a le poignet déplacé", a finalement déclaré samedi en début de soirée David Castera.

Le Botswanais Ross Branch (Hero), qui possédait à ce moment-là le meilleur temps de la spéciale, s’est arrêté auprès de lui. Son temps d’arrêt (25 min 30) a été réintégré à l’arrivée de l’étape.

L'Argentin Kevin Benavides (Red Bull KTM Factory Racing) lors de la première étape du Dakar dimanche.

L'Argentin Kevin Benavides (Red Bull KTM Factory Racing) lors de la première étape du Dakar dimanche.

PATRICK HERTZOG - AFP

"C'était compliqué aujourd'hui. Quand vous voyez un concurrent au sol, la meilleure chose à faire c’est de s’arrêter et de s’assurer que tout va bien. J’espère qu’il sera de retour rapidement sur une moto", a déclaré le Botswanais à l'issue de l'étape.

A l'arrivée, il devance les Américains Ricky Brabrec (Honda) et Mason Klein (Kove), respectivement à 10 min 54 et 11 min 09.

Le premier Français, Romain Dumontier, termine 6e à 14 min 06. L'Argentin Kevin Benavides (KTM), tenant du titre, termine 8e à 4 min 43 et son frère Luciano (Husqvarna), champion du monde, termine 14e à 12 min 15.

Dimanche, il y aura encore une longue spéciale (470 km) au programme pour la 2e étape, où les pilotes devront passer une portion de dunes d'une trentaine de km, pour arriver à Al-Duwadimi, dans le centre du Royaume.

AFP / Al-Henakiyah (Arabie saoudite) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
02H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/