single.php

Dakar-2024/7e étape: Loeb se rapproche de Sainz, 3e victoire pour Cornejo en moto

Le début de la remontada pour Sébastien Loeb ? Le Français (Prodrive) a grappillé dimanche de précieuses minutes au général sur Carlos Sainz (Audi) en remportant la 7e étape, la troisième depuis le départ du Dakar-2024.

PATRICK HERTZOG - AFP

Le début de la remontada pour Sébastien Loeb ? Le Français (Prodrive) a grappillé dimanche de précieuses minutes au général sur Carlos Sainz (Audi) en remportant la 7e étape, la troisième depuis le départ du Dakar-2024.

"C'est une étape référence", s'est réjoui Fabian Lurquin, copilote du nonuple champion du monde de rallye.

Après avoir brillé dans les dunes de l'Empty Quarter, le duo a fait le meilleur temps de la spéciale, devant le Brésilien Lucas Moraes (Toyota), à 7 min 06.

L'Alsacien signe sa 26e victoire d'étape dans la compétition et remonte à la 2e place au général, grâce aux problèmes mécaniques de Mattias Ekström (Audi).

Le Suédois a souffert dès les 50 premiers kilomètres de cette longue spéciale, un problème de train arrière l'empêchant de repartir. Il a perdu plusieurs heures dans la bataille mais surtout toute chance de victoire finale.

"C'est une journée impeccable pour nous, une Audi de moins, il reste toujours Carlos devant", a nuancé Sébastien Loeb.

Coup dur pour Audi et Carlos Sainz, toujours leader au général, mais qui a cédé 10 min 31 sur son rival au bout de l'étape.

"C’était une journée très compliquée. Nous avons eu une crevaison, car il y avait beaucoup de cailloux. Et puis, Sébastien a fait un très bon travail (...), dix minutes, c’est beaucoup", a relevé le Madrilène.

Le quintuple vainqueur du Dakar Nasser Al-Attiyah (Prodrive), trop loin au général pour jouer les trouble-fête, achève sa course à 9 min 47 de son coéquipier Sébastien Loeb.

Il partira lundi juste devant Carlos Sainz, ce qui pourrait gêner l'Espagnol sur les pistes.

"Le fait qu'il soit proche de moi, ça pourrait aussi aider en cas de triple crevaison", a évoqué Sébastien Loeb, en référence à ses malheurs lors de la 3e étape.

- Van Beveren 2e de l'étape -

Côté moto, le Chilien Ignacio Cornejo (Honda) fait la passe de trois grâce à une nouvelle victoire sur ce Dakar. "Nacho" a brillé sur la spéciale en devançant l'Argentin Luciano Benavides (Husqvarana), à 3 min 12.

Le Chilien récupère la 3e place au général, à 6 min 48 de Ricky Brabrec (Honda).

L'Américain finit lui à 7 min 26 du Chilien et conserve grâce à une toute petite seconde sa 1ere place au général devant le Botswanais Ross Branch (Hero), 4e à 6 min 36 sur l'étape.

"Le lendemain d'une journée de repos, c'est toujours compliqué. Je suis parti en troisième position, il y avait pas mal de pièges et je n'ai pas eu de répit depuis le km 41", a souligné Ricky Brabec à l'issue de la course.

Vainqueur dans la redoutable "48h Chrono", le Français Adrien Van Beveren (Honda) avait la lourde tâche d'ouvrir sur la spéciale de 483 km.

"BVA" achève sa course à 12 min 44 du Chilien, grâce aux 5 min 37 de bonifications récupérées lorsqu'il ouvrait la spéciale mais glisse à la 4e place au général, à 14 min 39 de son coéquipier Ricky Brabec.

"Je savais que partir devant n'était pas un cadeau, j'ai tout essayé, d'être le plus lucide possible mais c'était hyper dur de naviguer. J'ai jardiné un peu dans les dunes, à la fin j'ai loupé une sortie, c'est comme ça", a réagi le Français, résigné.

Pour la 8e étape, les concurrents quitteront lundi le centre du royaume pour mettre le cap vers le nord à Ha'il, avec une spéciale de 458 km, moins intense que les dernières, sans obstacle majeur mais avec quelques pistes rocailleuses.

Par Arthur CONNAN / Al Duwadimi (Arabie saoudite) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
15H
14H
11H
09H
07H
02H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/