single.php

Dakar-2024: 50e victoire en auto sur le Dakar pour Peterhansel, Cornejo brille en moto

Il n'avait plus remporté une étape depuis l'édition 2022: le Français Stéphane Peterhansel (Audi) a roulé sur la 2e étape du Dakar-2024 dimanche à Al-Duwadimi, en Arabie saoudite, sa 50e sur le mythique rallye-raid.

PATRICK HERTZOG - AFP

Il n'avait plus remporté une étape depuis l'édition 2022: le Français Stéphane Peterhansel (Audi) a roulé sur la 2e étape du Dakar-2024 dimanche à Al-Duwadimi, en Arabie saoudite, sa 50e sur le mythique rallye-raid.

"Monsieur Dakar" égale le record tenu par le Finlandais Ari Vatanen (quatre Dakar) depuis sa dernière victoire en 2004.

Son coéquipier chez Audi, l'Espagnol Carlos Sainz, termine à 17 min 15 mais le triple vainqueur du Dakar (2010, 2018, 2020) prend la tête du classement général provisoire, l'ex-leader Guillaume de Mevius (Toyota) étant arrivé à plus de 26 min. Le Saoudien Yazeed Al-Rajhi (Toyota), 5e de l'étape à 7 min 11, grimpe à la 2e place du général provisoire devant Sébastien Loeb (Prodrive).

L'Audi de Stéphane Peterhansel et de son co-pilote Edouard Boulanger dans la deuxième étape du Dakar, qu'ils ont remporté dimanche.

L'Audi de Stéphane Peterhansel et de son co-pilote Edouard Boulanger dans la deuxième étape du Dakar, qu'ils ont remporté dimanche.

PATRICK HERTZOG - AFP

Les équipes d'Audi ont ovationné Peterhansel, le dossard 202 - 14 victoires finales au Dakar, dont 6 à moto - lors de son arrivée au bivouac.

"Ah mais c'est 50 en auto, c'est pas mal hein !", a-t-il lancé, étonné, croyant qu'il s'agissait des deux catégories combinées. Le Français, 58 ans, a remporté 33 victoires d'étapes sur le Dakar en moto, soit 83 en auto et moto.

Cette victoire lui donne du "baume au coeur", après une "journée noire" - deux crevaisons sur une route très rocailleuse.

Lui et Sébastien Loeb se sont livré un duel toute la journée sur cette longue spéciale de 470 km. Le nonuple champion du monde de rallye a même pointé à 5 sec de Peterhansel, mais terminera à 29 sec.

"C’est Peterhansel qui s’impose ? Tant mieux, on n’aura pas à ouvrir la route demain !", s'est amusé l'Alsacien. Le premier de l'étape se retrouve en position d'ouvreur dans la spéciale du lendemain.

Sébastien Loeb (Prodrive) a terminé deuxième de la deuxième étape du Dakar dimanche, et occupe pour l'instant la troisième place du classement général.

Sébastien Loeb (Prodrive) a terminé deuxième de la deuxième étape du Dakar dimanche, et occupe pour l'instant la troisième place du classement général.

PATRICK HERTZOG - AFP

Loeb fait une bonne opération au classement général en remontant à la 3e place à 4 min 17.

L'Américain Seth Quintero (Toyota) complète le podium de l'étape à 3 min 11. Le double tenant du titre Nasser Al-Attiyah (Prodrive) arrive 4e, à 6 min 28 de l'Audi de Peterhansel.

"On a été à l'attaque dès le départ, mais on a dû s'arrêter parce qu'on a cassé la biellette arrière, ce qui nous a fait perdre dix minutes (...) Avec tous nos ennuis depuis le départ, on n'est qu'à 12 minutes de la tête. On est dans le match", a rassuré le Qatarien.

- "Une étape très difficile" -

Le Botswanais Ross Branch, leader du classement général moto après la deuxième étape du Dakar dimanche.

Le Botswanais Ross Branch, leader du classement général moto après la deuxième étape du Dakar dimanche.

PATRICK HERTZOG - AFP

En moto, c'est le Chilien Ignacio Cornejo (Honda) qui a mis tout le monde d'accord en arrivant 5 min 59 avant l'Argentin Luciano Benavides (Husqvarna), champion du monde en titre de rallye-raid.

"C'était une belle étape, très difficile sur la navigation. J'ai fait quelques erreurs mais ça s'est bien passé globalement étant donné que nous avons ouvert la route quasiment toute la journée", a déclaré "Nacho" à l'issue de l'étape.

Le Botswanais Ross Branch (Hero) vainqueur samedi, reste premier au général malgré une arrivée à près de 12 minutes de Cornejo.

L'Argentin Luciano Benavides (Husqvarna) franchit des dunes lors de la deuxième étape du Dakar dimanche, dont il a pris la deuxième place derrière le Chilien Ignacio Cornejo (Honda)

L'Argentin Luciano Benavides (Husqvarna) franchit des dunes lors de la deuxième étape du Dakar dimanche, dont il a pris la deuxième place derrière le Chilien Ignacio Cornejo (Honda)

PATRICK HERTZOG - AFP

Premier Français de la course, Adrien Van Beveren (Honda) pointe à la 9e place de l'étape (+11 min 32). Le frère de Luciano Benavides, Kevin (KTM), vainqueur du Dakar 2023, arrive lui 19e à près de 20 min.

Au menu lundi pour la 3e étape, ce sera encore une spéciale de plus de 400 km, entre Al-Duwadimi et Al-Salamiya. Et une particularité: à la fin de l'étape, les concurrents auront deux heures d'assistance sur leur véhicule, pas une seconde de plus, avant de rejoindre un bivouac "sommaire" où auto et motos seront placées en parc fermé.

Par Arthur CONNAN / Al Duwadimi (Arabie saoudite) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/