single.php

D1: Lyon, un sacre devant le PSG avant de défier Barcelone

Lyon a remporté son dix-septième titre de champion de France de football féminin après sa victoire 2 à1 sur le Paris Saint-Germain, vendredi au terme d'une terne finale des play-offs de Division 1 au Groupama Stadium, à un peu plus d'une semaine de la finale de Ligue des champions.

OLIVIER CHASSIGNOLE - AFP

Lyon a remporté son dix-septième titre de champion de France de football féminin après sa victoire 2 à1 sur le Paris Saint-Germain, vendredi au terme d'une terne finale des play-offs de Division 1 au Groupama Stadium, à un peu plus d'une semaine de la finale de Ligue des champions.

Face au PSG, le bilan de l'OL est sans appel cette saison : cinq victoires et un résultat nul sur les six confrontations entre les deux équipes.

Les Lyonnaises avaient relégué les Parisiennes (2es) à onze longueurs à l'issue de la saison régulière au point de râler d'avoir à disputer une phase finale à quatre pour l'attribution du titre, une nouveauté, avec le risque de tout perdre, le titre et la qualification en Ligue des champions, dont elles disputent la finale le 25 mai contre le contre le FC Barcelone.

Il n'en n'a rien été tant la supériorité du club rhodanien sur le championnat a été grande à l'image de la demi-finale gagnée contre Reims, le 12 mai (6-0).

L'élimination en demi-finale de la Coupe de France aux tirs au but, à domicile contre le FC Fleury, a été le seul réel faux pas de l'OL jusqu'à présent cette saison.

Vendredi, au Groupama stadium, devant 15.000 spectateurs environ, loin des 38.000 personnes qui avaient soutenu l'OL face au PSG en demi-finale aller de C1, les Lyonnaises, au cours d'un match ennuyeux, ont pris une avance décisive en première période.

Le bonheur des joueuses lyonnaises sur l'ouverture du score contre Paris à Décines-Charpieu, le 17 mai 2024

Le bonheur des joueuses lyonnaises sur l'ouverture du score contre Paris à Décines-Charpieu, le 17 mai 2024

OLIVIER CHASSIGNOLE - AFP

Elles ont notamment profité de la performance cauchemardesque de la gardienne du PSG, la Polonaise Katarzyna Kiedrzynek.

Celle-ci a très mal fermé son angle sur l'ouverture du score signée Delphine Cascarino, sur l'aile gauche, qui avait pris de vitesse Jade Le Guilly après avoir été bien alertée par Daniele Van de Donk (18).

- Chawinga réduit la marque -

Lyon a ajouté rapidement un deuxième but sur une action rocambolesque au cours de laquelle Kiedrzynek s'est fait chiper le ballon dans ses pieds par Melchie Dumornay avant de laisser passer entre ses jambes le tir de Kadidiatou Diani servie par Dumornay (23).

Juste avant la mi-temps, une reprise de la tête de Damaris Egurrola à la réception d'un corner est passée de peu à côté (39).

Face à la maîtrise des Lyonnaises, surtout en première période, qui n'ont malgré tout pas eu tant d'occasions, les joueuses du PSG ont semblé sans solution en dépit de deux tentatives de Sandy Baltimore et Tabitha Chawinga sur lesquelles la gardienne chilienne de l'OL, Christiane Endler s'est bien interposée (21, 35).

La Parisienne Tabitha Chawinga contre Lyon à Décines-Charpieu, le 17 mai 2024

La Parisienne Tabitha Chawinga contre Lyon à Décines-Charpieu, le 17 mai 2024

OLIVIER CHASSIGNOLE - AFP

Celle-ci a toutefois dû s'incliner devant Chawinga qui a réduit le score à 2-1 après un premier tir de la Malawite repoussé par Endler (73) laquelle a encore effectué un ultime arrêt devant l'attaquante parisienne (90+4).

Mais le bilan offensif des joueuses de Jocelyn Prêcheur a été en définitive trop maigre pour espérer gagner.

A Bilbao, le 25 mai, l'OL devra certainement élever son niveau face à une opposition attendue probablement plus relevée que celle du PSG.

AFP / Décines-Charpieu (France) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
08H
07H
05H
04H
23H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/