single.php

Cyclo-cross/Mondiaux: et de six pour l'intouchable Van der Poel

Intouchable Mathieu van der Poel. Comme prévu au regard de sa domination dans les labourés cette saison, le Néerlandais a décroché dimanche son sixième maillot arc-en-ciel en cyclo-cross sur le circuit tchèque de Tabor.

Michal Cizek - AFP

Intouchable Mathieu van der Poel. Comme prévu au regard de sa domination dans les labourés cette saison, le Néerlandais a décroché dimanche son sixième maillot arc-en-ciel en cyclo-cross sur le circuit tchèque de Tabor.

Auteur d'un solo impressionnant, le champion du monde sur... route en titre (également vainqueur de Milan-San Remo et de Paris-Roubaix l'an passé), n'a mis que quatre minutes pour s'isoler en tête et terminer son récital avec 37 secondes d'avance sur son compatriote Joris Nieuwenhuis.

Le Belge Michael Vanthourenhout a complété le podium à plus d'une minute alors que Clément Venturini, premier Français, a échoué en 16e position.

"Le danger était de prendre trop de risques au regard de mon statut de favori avec la pression qui l'accompagne. Il aurait été stupide de chuter ou de provoquer un incident mécanique", a déclaré Van der Poel à la télévision néerlandaise NOS.

Mathieu van der Poel pendant la course des championnats du monde de cyclo-cross dimanche à Tabor, en République tchèque.

Mathieu van der Poel pendant la course des championnats du monde de cyclo-cross dimanche à Tabor, en République tchèque.

Michal Cizek - AFP

"J'avais de bonnes jambes et après avoir creusé un bel écart, j'ai pu être plus relâché", a-t-il poursuivi.

Neuf ans après son premier sacre planétaire, déjà à Tabor, la démonstration du coureur de la formation Alpecin était d'autant plus attendue qu'il était délesté de ses deux grands rivaux qui avaient mis fin à leur saison hivernale (préférant les stages sur route), le Belge Wout Van Aert (le seul à l'avoir contrarié cet hiver) et le Britannique Tom Pidcock (vainqueur en 2022).

- Doubler VTT et route aux JO? -

Ce sixième titre rapproche le petit-fils de Raymond Poulidor du record de sept sacres détenu par le Belge Eric De Vlaeminck entre 1966 et 1973, même si le Néerlandais a récemment concédé que ce record n'était pas un objectif.

Troisième de ces championnats du monde de cyclo-cross, le Belge Michael Vanthourenhout ici dans une descente, dimanche à Tabor, en République tchèque.

Troisième de ces championnats du monde de cyclo-cross, le Belge Michael Vanthourenhout ici dans une descente, dimanche à Tabor, en République tchèque.

Michal Cizek - AFP

"Arrivera un jour où je ne ferai plus de cross pour privilégier la préparation foncière sur route", a-t-il récemment expliqué à la télévision belge Sporza.

"Faire du cyclo-cross, cela doit avoir du sens. Or je ne suis pas sûr que cela m'apportera encore de la valeur ajoutée à l'avenir. Ce sera une décision difficile à prendre", a-t-il précisé dimanche.

"MVDP" pourrait donc désormais préférer grossir son armoire à trophées sur route, déjà impressionnante.

Impérial l'an passé (San Remo, Roubaix, Mondial), la star Oranje voudra encore étoffer un palmarès déjà riche de deux succès au Tour des Flandres, de l'Amstel Gold Race, des Strade Bianche ou encore de deux succès d'étapes aux Tours de France et d'Italie.

Parmi les cinq monuments du cyclisme, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie manquent encore à son palmarès. A 29 ans et débarrassé de ses problèmes récurrents au dos, il n'est pas trop tard pour combler ces lacunes tandis qu'il ne cache pas son envie d'or olympique à Paris l'été prochain.

Le Tchèque Zdenek Stybar (en bleu), 38 ans et trois fois champion du monde de cyclo-cross, disputait dimanche ses derniers championnats du monde, à Tabor en République tchèque.

Le Tchèque Zdenek Stybar (en bleu), 38 ans et trois fois champion du monde de cyclo-cross, disputait dimanche ses derniers championnats du monde, à Tabor en République tchèque.

Michal Cizek - AFP

"Je vais prendre deux semaines de repos pendant lesquelles je vais établir mon programme. Je ne veux pas faire les choses à moitié. Il ne faudra pas se tromper", note-t-il.

"A Paris, je pourrais courir à la fois le VTT et la route. On verra. Mais je dois dire que le parcours de la course en ligne me convient parfaitement et que ce sera pour moi une opportunité unique".

Cette épreuve à Tabor était aussi la dernière du vétéran tchèque Zdenek Stybar (38 ans), triple Champion du Monde de la spécialité (2010, 2011, 2014) qui a terminé en 31e position dimanche avant de prononcer un discours émouvant devant ses supporteurs.

AFP / Tábor (République Tchèque) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/