single.php

Cyclisme: les Championnats de France, fenêtre sur les Jeux

Les Championnats de France de cyclisme sur route, de jeudi à dimanche au pied du Mont-Saint-Michel, offrent, outre l'enjeu du maillot bleu-blanc-rouge, une opportunité en or de taper dans l'oeil du sélectionneur Thomas Voeckler en vue des JO-2024 de Paris.

Luca Bettini - AFP/Archives

Les Championnats de France de cyclisme sur route, de jeudi à dimanche au pied du Mont-Saint-Michel, offrent, outre l'enjeu du maillot bleu-blanc-rouge, une opportunité en or de taper dans l'oeil du sélectionneur Thomas Voeckler en vue des JO-2024 de Paris.

Comme tous les quatre ans, la compétition, placée quelques jours avant le Tour de France, est encore épicée par la proximité des Jeux, que ce soit dans le contre-la-montre, épreuve olympique au programme jeudi chez les hommes et les femmes, ou les courses en ligne samedi et dimanche.

Chez les femmes, le titre national constitue l'unique enjeu puisque le sélectionneur Paul Brousse a déjà dévoilé sa liste pour Paris-2024 avec Juliette Labous, Audrey Cordon-Ragot, qui doubleront chrono et course en ligne, ainsi que Victoire Berteau, championne de France en titre.

Mais il faudra attendre le 8 juillet, et la première journée de repos du Tour de France, pour connaître les quatre coureurs retenus pour la course en ligne olympique du 3 août chez les hommes, dont un seul fera aussi le contre-la-montre une semaine plus tôt.

En début d'année, Valentin Madouas, champion de France en titre, et Christophe Laporte apparaissaient comme des partants certains. Mais les deux hommes n'ont guère brillé depuis.

Le championnat national dimanche, sur un parcours punchy de 240 km entre Avranches et Saint-Martin-de-Landelles, avec un circuit final à parcourir à 13 reprises, sera un test important avant de les retrouver sur le Tour, qui s'élancera le 29 juin de Florence, en Italie.

Mais de nombreux autres coureurs postulent à une place dans les quatre, à commencer par Julian Alaphilippe, qui a vécu une renaissance spectaculaire au Giro et qui fait des JO son grand objectif de la saison, quitte à faire l'impasse sur le Tour de France.

Le sélectionneur Thomas Voeckler lors des championnats du monde 2022 à Wollongong, en Australie, le 21 septembre 2022

Le sélectionneur Thomas Voeckler lors des championnats du monde 2022 à Wollongong, en Australie, le 21 septembre 2022

William WEST - AFP/Archives

Vu sa forme, son passé de double champion du monde et son attachement au maillot bleu, sa place dans la sélection de Thomas Voeckler serait tout sauf une surprise.

- Un chrono disputé -

Benoît Cosnefroy et Paul Lapeira, les deux puncheurs de Décathlon-AG2R La Mondiale, réussissent un début de saison à l'image de leur équipe: brillant.

A domicile le week-end prochain, les deux Normands, très ambitieux, voudront marquer les esprits sur un parcours qui leur convient parfaitement.

Cela vaut aussi pour Axel Laurance, champion du monde espoirs en 2023 et vainqueur du Tour de Norvège cette année, qui aura cependant le désavantage d'être esseulé en tant que seul coureur d'Alpecin, contrairement par exemple à un Romain Grégoire au sein d'une équipe Groupama-FDJ sur-représentée, ou encore d'Axel Zingle, fer de lance de la formation Cofidis.

En contre-la-montre, au programme dès jeudi, la lutte s'annonce également acharnée, sachant que Thomas Voeckler ne veut pas sacrifier l'exercice au JO, malgré des chances de médailles très faibles, et devrait donc sélectionner un spécialiste du chrono qui servira ensuite d'équipier sur la course en ligne.

Ces dernières années, deux rouleurs ont régné sur la discipline en France: Rémi Cavagna, champion national en 2020 et 2023, et Bruno Armirail, titré en 2022.

Le champion de France du contre-la-montre Rémi Cavagna lors du Tour de Romandie, le 27 avril 2024 à Maracon

Le champion de France du contre-la-montre Rémi Cavagna lors du Tour de Romandie, le 27 avril 2024 à Maracon

Fabrice COFFRINI - AFP/Archives

Le premier connaît un début de saison maussade sous ses nouvelles couleurs de Movistar, y compris en chrono. Armirail en revanche a affiché une belle forme sur le Dauphiné, où il a failli mener à bout une échappée avant de se classer huitième du chrono.

En embuscade, le jeune Normand Kévin Vauquelin, deuxième de la Flèche Wallonne cette saison, rêve de mettre tout le monde d'accord jeudi sur un parcours de 35 km entre Le Mont-Saint-Michel et Saint-Martin-de-Landelles.

Le programme:

Jeudi: contre-la-montre femmes (à partir de 13h00) et hommes (à partir de 14h50)

Samedi: course en ligne femmes (11h00, arrivée estimée vers 14h45)

Dimanche: course en ligne hommes (10h30, arrivée estimée vers 16h45)

Par Jacques KLOPP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
10H
09H
08H
05H
04H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/