single.php

Coupe de France: Monaco remporte le choc contre Lens aux tirs au but et passe en 16e

Monaco est sorti vainqueur du premier choc de l'année et le seul de ce week-end de Coupe de France, contre Lens à l'issue des tirs au but (2-2, 6 t. a. b. à 5) pour rallier les seizièmes de finale.

FRANCOIS LO PRESTI - AFP

Monaco est sorti vainqueur du premier choc de l'année et le seul de ce week-end de Coupe de France, contre Lens à l'issue des tirs au but (2-2, 6 t. a. b. à 5) pour rallier les seizièmes de finale.

Au bout du suspense et dans le froid, les Monégasques ont finalement remporté un match qu'ils menaient 2 à 0 avant de subir une remontée rageuse des Lensois.

La logique du classement de la Ligue 1 entre les Monégasques, troisièmes, et les Lensois, septièmes, a donc été respectée.

Ce match n'avait pas grand-chose à voir avec la correction infligée par les Monégasques aux Lensois (3-0) au Stade Louis-II en début de saison, quand le club de l'Artois était au fond de la mine. D'abord parce que, le Racing a depuis redressé la barre de façon spectaculaire, se replaçant au classement et parvenant à rejoindre la Ligue Europa.

Ensuite parce que les deux clubs étaient privés de nombreux joueurs majeurs, blessés, suspendus ou partis disputer la Coupe d'Afrique des nations (CAN) ou la Coupe d'Asie avec leur sélection.

Dans cette configuration incertaine, c'est le club du Rocher qui est sorti vainqueur d'un match équilibré.

L'année 2024 a bien mal débuté pour les joueurs de Franck Haise, mené au score par Monaco au bout de 33 secondes. Après une perte de balle sur le côté droit, le capitaine monégasque Wissam Ben Yedder a décoché une frappe au premier poteau qui a trompé Brice Samba, immobile.

- Elye Wahi maladroit -

Ce mauvais début de match s'est poursuivi jusqu'à la demi-heure de jeu. Une nouvelle erreur de relance, cette fois de la part de Kevin Danso dans l'axe, a offert une occasion à Folarin Balogun, dont la frappe a été repoussée du pied gauche par Brice Samba (13e).

Plus rapide et précis dans l'exécution, les joueurs de la principauté ont doublé le score grâce à Maghnes Akliouche (21e), bien trouvé par Kassoum Ouattara à l'issue d'une projection fulgurante de l'attaque monégasque. Mais à l'origine, c'est une énième perte de balle lensoise qui avait tout déclenché...

Puis les joueurs de l'Artois se sont révoltés, d'abord maladroitement, se procurant nombre d'occasions. Dans ce festival d'occasions manquées, le buteur Elye Wahi s'est distingué par ses nombreux ratés et sa propension a être hors-jeu (35e, 57e, 65e).

Titulaire pour la première fois de la saison, Faitout Maoussa a réduit le score d'une frappe puissante déviée par un défenseur monégasque (43e).

La température est ensuite montée un peu sur la pelouse, quand Elye Wahi a été bousculé par la recrue hivernale de Monaco Thilo Kehrer au cœur de la surface (45e+1), sans pour autant que l'arbitre siffle un penalty. Cela a déclenché le courroux de Franck Haise, exclu, et de Brice Samba, qui a reçu un carton jaune.

Dominateur au retour des vestiaires, le club du bassin minier est parvenu à égaliser par Florian Sotoca (62e) à l'issue d'une percée pleine de détermination.

Les deux clubs ont ensuite manqué le but du K.-O., et le match s'est conclu par une séance de tirs au but épique. Brice Samba a arrêté trois tentatives monégasques, en vain, son homologue Radosław Majecki en stoppant deux. C'est finalement Soungoutou Magassa qui a porté le coup de grâce à Lens qui doit déjà quitter la Coupe de France, une compétition qu'il n'a jamais remportée.

A l'inverse, Monaco, vainqueur du trophée à cinq reprises, poursuit sa route.

Par Remi BOUVERESSE / Lens (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/