C3: Nantes tombe logiquement à Fribourg (2-0)

Totalement impuissant, Nantes s'est logiquement incliné jeudi soir à Fribourg (2-0), qui a signé sa troisième victoire en autant de rencontres de la phase de groupes de la Ligue Europa (C3), un revers qui complique la mission nantaise.

THOMAS KIENZLE - AFP

Totalement impuissant, Nantes s'est logiquement incliné jeudi soir à Fribourg (2-0), qui a signé sa troisième victoire en autant de rencontres de la phase de groupes de la Ligue Europa (C3), un revers qui complique la mission nantaise.

Avec trois points, les joueurs d'Antoine Kombouaré comptent désormais six points de retard sur les Allemands, avant de recevoir dans une semaine le leader fribourgeois, bien parti décrocher pour la première place du groupe.

La victoire des Azerbaïdjanais de Qarabag face à l'Olympiakos n'arrangent en rien les affaires des Nantais, troisièmes à trois points de Qarabag (6).

Seul les premiers de chaque groupe se qualifieront directement pour les 8es de finale, alors que les deuxièmes devront passer par un barrage face à une équipe issue de la phase de groupes de la Ligue des champions.

L'entraineur de l'équipe de Nantes Antoine Kombouaré lors du match du Groupe G de la phase des groupes de la Ligue Europa opposant son équipe à celle de Fribourg disputé le 6 octobre 2022 à Fribourg (Allemagne).

L'entraineur de l'équipe de Nantes Antoine Kombouaré lors du match du Groupe G de la phase des groupes de la Ligue Europa opposant son équipe à celle de Fribourg disputé le 6 octobre 2022 à Fribourg (Allemagne).

THOMAS KIENZLE - AFP

Après une première demi-heure de jeu assez terne, Fribourg a pris le jeu à son compte avec une pression de plus en plus forte sur la défense nantaise et le but d'Alban Lafont.

L'occasion la plus franche est venue à la 33e du Ghanéen Daniel-Kofi Kyereh, qui a pu avancer vers le but nantais sans soucis et dont le tir dévié par Nicolas Pallois, a été repoussé par Lafont.

Au retour des vestiaires, c'est Kyereh qui a ouvert le score à la 48e. Sous pression, le défenseur espagnol des Canaris Pedro Chirivella a glissé sur la balle à l'intérieur des six mètres. Le milieu japonais Ritsu Doan n'en demandait pas tant pour servir Kyereh qui a ensuite trompé Lafont.

Un tout petit peu plus menaçant après l'ouverture du score, les Nantais ont toutefois continué à subir face au coleader de la Bundesliga (17 points en huit matches, à égalité avec l'Union Berlin), privé de son entraîneur Christian Streif, testé positif au Covid et placé à l'isolement.

Le milieu offensif italien Vincenzo Grifo a doublé la mise à la 72e minute, bien trop seul et entrant bien trop facilement dans la surface nantaise. Sept minutes plus tard, Lafont a évité le naufrage à son équipe dans le Brisgau, en repoussant un tir de l'Allemand Nils Pedersen qui prenait la direction du but.

Dans les cinq dernières minutes, Evann Guessan et surtout Samuel Moutoussamy ont eu la possibilité de réduire le score mais ni l'un ni l'autre n'est parvenu à cadrer.

AFP / Munich (Allemagne) (AFP) / © 2022 AFP