single.php

Boxe: le combat Fury-Usyk pour l'unification samedi, "un bonus" pour le Britannique

Le combat entre Tyson Fury, 35 ans, et Oleksandr Usyk, 37 ans, pour l'unification des ceintures mondiales dans la catégorie des poids lourds, samedi à Ryad, représente "un bonus", a estimé lundi le Britannique, qui estime "n'avoir plus rien à prouver".

Daniel LEAL - AFP/Archives

Le combat entre Tyson Fury, 35 ans, et Oleksandr Usyk, 37 ans, pour l'unification des ceintures mondiales dans la catégorie des poids lourds, samedi à Ryad, représente "un bonus", a estimé lundi le Britannique, qui estime "n'avoir plus rien à prouver".

Le combat était initialement programmé le 17 février à Ryad, mais avait dû être reporté en raison d'une blessure subie à l'oeil par Tyson Fury. Ce dernier détient le titre mondial WBC tandis qu'Usyk porte les ceintures WBA, IBF et WBO. Le dernier poids lourd à avoir unifié les titres mondiaux des fédérations concurrentes qui régissent la boxe est le Britannique Lennox Lewis, en 2000.

"Je pourrais en rajouter facilement et dire +Oh mon Dieu, je suis fou de joie, c'est incroyable, c'est quelque chose dont j'ai toujours rêvé+", a déclaré le boxeur sur Sky. "Mais non, ce n'est pas le cas, ça n'a jamais été mon objectif".

"Mon rêve, c'était d'être avec ma femme, d'avoir des enfants, d'être un bon père. Ça a toujours été mon rêve", a-t-il poursuivi. "Qu'est-ce qu'on peut faire de plus ? J'ai des millions de dollars à la banque, j'ai une femme merveilleuse, plein d'enfants, des chiens, de belles voitures, des bijoux, des habits... Je reçois des louanges, je suis célèbre, je suis riche, j'inspire les gens", a encore énuméré le Gypsy King.

Le vainqueur du combat de samedi sera le premier à détenir le titre de champion du monde de quatre fédérations de boxe différentes (Lennox Lewis n'en avait que trois), mais Fury estime avoir déjà réalisé son objectif dans ce domaine aussi.

"Mon but, c'était d'être champion du monde invaincu des poids lourds et de battre Wladimir Klitschko. Tout le reste, c'est du bonus", a-t-il assuré. "Après avoir battu Klitschko (en 2015), je ne voulais même plus boxer".

Il s'est alors arrêté pendant deux ans. "J'avais gravi mon Everest, et réalisé d'un coup les deux plus grands objectifs de ma vie, battre Klitschko et devenir champion du monde", a poursuivi le Britannique.

Les poids lourds Tyson Fury et Oleksandr Usyk tête contrès tête lors de la présentation de eur combat depuis Londres, le 16 novembre 2023

Les poids lourds Tyson Fury et Oleksandr Usyk tête contrès tête lors de la présentation de eur combat depuis Londres, le 16 novembre 2023

Daniel LEAL - AFP/Archives

"Je n'avais plus rien à prouver et je me suis dit: +Si je reviens, je veux ramasser le plus d'argent possible et profiter de chaque instant+. Et c'est exactement ce que j'ai fait", a-t-il ajouté.

"Devenir le champion du monde incontesté en unifiant les ceintures serait un bonus, et je le prends sans problème. Exactement comme je prendrais un million de dollars si on me les donnait", a ajouté Fury. "Mais je n'espère pas ça, je n'ai jamais espéré être dans cette position".

La tension entre les deux clans est par ailleurs montée d'un cran lundi, dans l'hôtel de Ryad où étaient organisées des rencontres avec la presse.

Après un incident avec un membre du clan Usyk, le père de Tyson Fury a semblé lui donner un coup de tête, selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, avant de s'éloigner, le front ensanglanté.

"Ils ont manqué de respect à mon fils, le meilleur poids lourd à avoir jamais enfilé des gants de boxe", a ensuite commenté John Fury sur Sky Sport.

AFP / Ryad (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
09H
08H
07H
06H
04H
02H
23H
22H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/