Boxe: Davis conserve difficilement son titre WBA des légers contre Cruz

L'Américain Gervonta Davis a conservé son titre de champion du monde WBA des poids légers, en battant par décision unanime le Mexicain Isaac Cruz, dimanche à Los Angeles.

Katelyn Mulcahy - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

L'Américain Gervonta Davis a conservé son titre de champion du monde WBA des poids légers, en battant par décision unanime le Mexicain Isaac Cruz, dimanche à Los Angeles.

Cette victoire est la 26e en autant de combats, elle lui a été attribuée par chacun des trois juges (116-112, 116-113, 116-113), au terme d'un combat très serré, au cours duquel il s'est blessé à la main gauche, celle de son terrible uppercut, dès le 5e round, alors qu'il commençait à prendre l'ascendant.

"Je sentais que j'allais pouvoir le briser, mais je me suis fait mal à la main. Si elle est cassée ? Je ne sais pas", a commenté à chaud celui qui a pour promoteur l'ancienne star des rings Floyd Mayweather.

Tant et si bien que conserver sa ceinture, au prestige inférieur que celle de super champion WBA possédée par l'Australien George Kambosos Jr (également détenteur des titres WBO et IBF), également présent dans le carré VIP du Staples Center et potentiel adversaire à venir, n'a pas été une mince affaire.

Car s'il n'a pu user dans la deuxième partie de l'affrontement de son arme habituellement dévastatrice, Davis a dû aussi encaisser la pluie de coups au corps déversée par Cruz, qui n'a pas attendu pour boxer en avançant, comme le suggère son surnom de "pitbull", sans jamais faiblir.

Mais à défaut de punch, Davis, tout en se montrant plus précis (133 touches contre 121 à son adversaire), a montré de la résistance et une capacité à s'adapter à une situation quasi inédite, lui qui a remporté 24 de ses 26 combats par KO ou KO techniques.

De fait, sa victoire, qui aurait pu tout aussi bien être conclue par décision partagée tant son rival a crânement tenté sa chance pour son premier championnat du monde, est pleine d'enseignements positifs pour le boxeur de Baltimore âgé de 27 ans, qui a appris à gagner autrement.

Pour Cruz, 23 ans, qui n'est jamais encore allé au tapis en 25 combats, cette deuxième défaite (22 victoires, 1 nul) n'est pas dénuée de succès, car elle a révélé de l'aveu même de Davis "un vrai guerrier". "Une star est née ce soir", a même ajouté l'Américain.

AFP / Los Angeles (AFP) / © 2021 AFP