Bleues: après l'effort, le réconfort d'un premier match

Après dix jours d'un stage intensif, parfois "difficile", l'équipe de France féminine lance sa préparation à l'Euro avec un premier amical, samedi (21h10) contre le Cameroun à Beauvais, attendu par des Bleues désireuses de "jouer au foot", enfin.

FRANCK FIFE - AFP/Archives

Après dix jours d'un stage intensif, parfois "difficile", l'équipe de France féminine lance sa préparation à l'Euro avec un premier amical, samedi (21h10) contre le Cameroun à Beauvais, attendu par des Bleues désireuses de "jouer au foot", enfin.

Lève-tôt, boulot, dodo... Le Championnat d'Europe (6-31 juillet) en Angleterre se rapproche certes à grands pas mais, à écouter les intéressées, les journées sont si "chargées" que les joueuses n'ont "presque pas le temps de penser" à la suite, dixit la milieu Sandie Toletti.

Après un premier stage de cohésion dans les Pyrénées-Atlantiques, l'équipe de la capitaine Wendie Renard est entrée dans le dur la semaine dernière avec des séances plus longues et plus fréquentes qu'à l'accoutumée, avant d'enchaîner sur un travail de puissance, notamment musculaire.

"On a une planification qui se veut progressive et à la fois intense, avec une individualisation de la charge pour certaines joueuses, ce qui permettra de durer tout au long de la compétition", résume le préparateur physique Anthony Grech-Angelini.

- "Pour notre bien" -

"Grosse dormeuse", la star d'attaque Marie-Antoinette Katoto est tombée du lit comme les autres pour des séances parfois programmées à 7h00 du matin. "Ça fait partie de la +prépa+, c'est pour notre bien. C'est comme ça que je le prends, même si c'est compliqué, même si c'est difficile", a commenté le Parisienne jeudi auprès de l'AFP.

Les Bleues à l'entraînement au centre du football de Clairefontaine où elles préparent l'Euro, le 21 juin 2022

Les Bleues à l'entraînement au centre du football de Clairefontaine où elles préparent l'Euro, le 21 juin 2022

FRANCK FIFE - AFP/Archives

La préparation, "c'est la partie qu'on aime le moins", ce que les joueuses aiment, c'est "jouer au foot", poursuit-elle, donc "samedi ça va faire du bien".

La semaine dernière, l'ambiance au château de Clairefontaine était plutôt calme, studieuse, avec des joueuses fatiguées par la charge de travail et qui cherchaient plus à récupérer qu'à s'amuser durant les rares moments de relâche.

"On devait se lever très tôt, on a couru, c'était des exercices difficiles mais quand on était dans le dur, beaucoup (de joueuses) parlaient et donnaient (de la force) à chacune", assure Toletti.

Chaque fin de semaine, l'encadrement tricolore accorde une journée libre voire plus aux joueuses pour leur permettre de s'oxygéner auprès de leurs proches, d'une part, et pour se reposer physiquement d'autre part.

La sélectionneuse Corinne Diacre supervise l'entraînement des Bleues au centre de Clairefontaine où elles préparent l'Euro, le 21 juin 2022

La sélectionneuse Corinne Diacre supervise l'entraînement des Bleues au centre de Clairefontaine où elles préparent l'Euro, le 21 juin 2022

FRANCK FIFE - AFP/Archives

Dans ce contexte, Corinne Diacre ne s'attend pas à voir des joueuses à 100% de leurs capacités physiques samedi lors du match face au Cameroun.

"Il ne va pas être simple puisqu'on est sur des organismes pour notre part un peu fatigués, mais l'idée c'est aussi de travailler mentalement, peaufiner certains principes de jeu et essayer de donner du temps de jeu à un maximum de joueuses", a-t-elle exposé vendredi.

- Geyoro forfait samedi -

La sélectionneuse des Bleues anticipe un match "dur physiquement", avec des joueuses "certainement moins en réussite technique". "L'idée c'est ne pas s'énerver, rester concentrées et de faire des choses simples", expose-t-elle.

Pour ce premier match amical de préparation, deux semaines avant d'affronter l'Italie à l'Euro en entame, l'équipe de France devra se passer des services de la milieu Grace Geyoro, blessée à un genou, et peut-être de la latérale gauche Sakina Karchaoui, ménagée à l'entraînement vendredi en raison d'une "légère contracture", selon Diacre.

Grace Geyoro (au sol) touchée lors d'une séance d'entraînement à Clairefontaine, le 21 juin 2022

Grace Geyoro (au sol) touchée lors d'une séance d'entraînement à Clairefontaine, le 21 juin 2022

FRANCK FIFE - AFP/Archives

La patronne des Bleues s'est voulue rassurante concernant Geyoro qui, mardi, avait quitté l'entraînement prématurément, en pleurs, après s'être fait une entorse au genou gauche en marchant sur le ballon lors d'une opposition sur terrain réduit.

"Elle va bien, plus de peur que de mal", a affirmé Diacre vendredi, assurant que le diagnostic initial d'une "dizaine de jours" d'absence était toujours d'actualité.

La Fédération doit transmettre la liste des 23 Bleues retenues pour l'Euro avant dimanche en fin de soirée.

Par Jérémy TALBOT / Clairefontaine-en-Yvelines (France) (AFP) / © 2022 AFP