single.php

Biathlon: Simon et Jeanmonnot, double podium à Oslo

Double podium bleu à Oslo: Julia Simon, fraîchement quadruple médaillée d'or mondiale, et Lou Jeanmonnot, elle quadruple médaillée, ont pris samedi les deuxième et troisième places de la mass start remportée par la Suissesse Lena Haecki-Gross samedi.

Javad Parsa - NTB/AFP

Double podium bleu à Oslo: Julia Simon, fraîchement quadruple médaillée d'or mondiale, et Lou Jeanmonnot, elle quadruple médaillée, ont pris samedi les deuxième et troisième places de la mass start remportée par la Suissesse Lena Haecki-Gross samedi.

Simon, quatre cibles manquées au total, une à chaque passage sur le pas de tir, mais rapide derrière la carabine, a terminé à 16 sec 8/10e de Haecki-Gross, elle autrice d'un 18 sur 20 dans des conditions venteuses.

"C'était des conditions où il fallait être très attentive, le vent tournait beaucoup, demandait de l'exigence. J'ai fait le biathlon engagé que j'aime, décrit Simon, au lendemain d'un individuel qui s'était achevé sans aucune Française dans le top 6, une rareté cet hiver.

La biathlète française Julia Simon sur le pas de tir lors de la mass start de la Coupe du monde de biathlon World Cup à Holmenkollen, Oslo, Norvège, le 2 mars 2024

La biathlète française Julia Simon sur le pas de tir lors de la mass start de la Coupe du monde de biathlon World Cup à Holmenkollen, Oslo, Norvège, le 2 mars 2024

Javad Parsa - NTB/AFP

Jeanmonnot, troisième à une vingtaine de secondes, a elle pris le meilleur au sprint sur la Norvégienne Ingrid Tandrevold (4e) et l'Italienne Lisa Vittozzi (5e). Toutes trois ont effectué trois tours de pénalité.

Au classement général de la Coupe du monde, bonne opération pour Simon: à désormais cinq courses individuelles de la fin de la saison, la tenante du gros globe de cristal se hisse sur le podium, à moins de 100 points - 97 précisément - de Tandrevold (859 pts contre 762) et à quatre seulement de Vittozzi (766 pts).

Mais ce classement, elle "ne le regarde pas, très clairement", affirme-t-elle.

"Depuis que je suis revenue dans la course, tout le monde m'en reparle, et je pense que je l'ai pris par le mauvais bout", poursuit Simon.

- Johannes sous la menace de Tarjei -

"S'il y a une ouverture, j'espère être là pour la saisir. Mais mon plus gros objectif, c'est d'aller chercher des courses pleines jusqu'à la fin de la saison", se fixe la Savoyarde de 27 ans.

Mauvaise opération en revanche pour Justine Braisaz-Bouchet: seulement onzième de la mass start à un peu plus d'une minute, en difficulté au tir avec cinq fautes, la championne olympique et du monde en titre de la spécialité glisse du deuxième au quatrième rang au classement général, avec 755 points.

Dans la course masculine, samedi maussade pour Johannes Boe: en quête d'un cinquième gros globe de cristal, mais seulement 14e de la mass start après sa faillite au tir avec six cibles manquées, il voit son frère aîné Tarjei (7e samedi) se rapprocher à 59 points au classement général (878 pts contre 819).

Visiblement fatigué, le récent triple champion du monde (poursuite, individuel et mass start) pourrait privilégier le repos aux relais mixtes programmés dimanche avant que le circuit mondial s'envole pour ses deux dernières étapes aux Etats-Unis et au Canada.

Comme au bout de l'individuel la veille, c'est un autre Norvégien, Sturla Laegreid, qui s'est imposé, avec un 19 sur 20 sur le pas de tir.

Une fois de plus, le biathlon masculin français voit un premier podium en Coupe du monde cet hiver lui échapper de justesse: Fabien Claude, 18 sur 20 derrière la carabine, s'est classé quatrième (à 15.3), et Emilien Jacquelin, trois fautes au tir, cinquième (à 17.7). Quentin Fillon-Maillet, pénalisé par quatre cibles manquées couché, a terminé quinzième à plus d'1 min 15 sec.

Par Elodie SOINARD / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
04H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
15H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/