single.php

Biathlon: Les Françaises impériales sur le relais de Ruhpolding

Les biathlètes françaises Lou Jeanmonnot, Jeanne Richard, Sophie Chauveau et Julia Simon ont poursuivi sur leur lancée mercredi, remportant le relais 4x6 km de Ruhpolding (Allemagne) en Coupe du monde, trois jours à peine après une victoire dans le même format dimanche à Oberhof.

Tobias SCHWARZ - AFP

Les biathlètes françaises Lou Jeanmonnot, Jeanne Richard, Sophie Chauveau et Julia Simon ont poursuivi sur leur lancée mercredi, remportant le relais 4x6 km de Ruhpolding (Allemagne) en Coupe du monde, trois jours à peine après une victoire dans le même format dimanche à Oberhof.

Malgré l'absence de Justine Braisaz-Bouchet, leader au classement général de la Coupe du monde laissée au repos, les tricolores ont enchaîné, finissant leur course avec quatre pioches, devant les Suédoises et les Allemandes.

Autres favorites, les Norvégiennes, seulement 10es, ont pâti des erreurs au tir debout de leur première relayeuse, Marit Skogan, qui a dû faire deux tours de pénalité, un retard quasi impossible à refaire sur un parcours où il est très difficile de faire des écarts ou de les combler sur les skis.

"J'ai encore du mal à réaliser, j'étais vraiment bien entourée. J'ai regardé le dernier tir de Julia, c'est un sacré tir quand même", a salué sur la chaîne L'Equipe Jeanne Richard, qui disputait son premier relais sous les couleurs de l'équipe de France, à la place de Justine Braisaz-Bouchet.

"J'espère que ça va continuer comme ça, c'est chouette, c'est beau", a ajouté Lou Jeanmonnot, évoquant la série en cours de sept victoires consécutives des biathlètes françaises en Coupe du monde, courses individuelles et relais confondus, et saluant "le sentiment de facilité" de ses coéquipières au cours de la course.

Partie dernière relayeuse à 6 secondes derrière l'Allemande Hanna Kebinger et la Suédoise Elvira Oeberg, Julia Simon avait refait son retard dès le tir couché, repartant malgré un tir de pioche presque 4 secondes devant Kebinger et quasiment 18 secondes devant Oeberg, retardée par deux pioches.

Un dernier tir couché parfait et ultra rapide a permis à la lauréate de la Coupe du monde 2023 de repartir du pas de tir avec 13 secondes d'avance sur la Suédoise, pour un mano a mano qui n'a finalement pas eu lieu, la Française conservant son avance jusqu'au bout.

"Je suis partie juste derrière Elvira Oeberg (...), je me suis dit que j'allais jouer sur mon point fort, qui est la vitesse de tir, et peut-être la faire douter sur son tir", a expliqué Julia Simon sur la chaîne L'Equipe.

La cinquième étape de Coupe du monde se poursuit jeudi à Ruhpolding avec le relais 4 x 7,5 km hommes. Elle s'achève dimanche.

AFP / Ruhpolding (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
08H
07H
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/