single.php

Biathlon: le Norvégien Christiansen remporte le sprint de Ruhpolding, Jacquelin au pied du podium

Le biathlète norvégien Vetle Sjaastad Christiansen a remporté samedi après-midi le sprint (10 km) de Ruhpolding (sud de l'Allemagne) devant l'Italien Tommaso Giacomel et son compatriote Tarjei Boe.

Tobias SCHWARZ - AFP/Archives

Le biathlète norvégien Vetle Sjaastad Christiansen a remporté samedi après-midi le sprint (10 km) de Ruhpolding (sud de l'Allemagne) devant l'Italien Tommaso Giacomel et son compatriote Tarjei Boe.

Grâce à cette troisième place, Tarjei Boe remonte au classement général de la Coupe du monde et n'est plus qu'à 54 points de son frère Johannes, 9e samedi, après 11 des 21 courses individuelles de la saison.

Moins rapide que Giacomel sur les skis dans le dernier tour, Christiansen a été plus précis au tir, en blanchissant ses dix cibles, alors que l'Italien est allé une fois sur l'anneau de pénalité et a terminé à 17 secondes du Norvégien.

Troisième du sprint de Rupholding le 13 janvier 2024, le Novégien Tarjei Boe remonte au classement général de la Coupe du monde et n'est plus qu'à 54 points de son frère Johannes, 9e

Troisième du sprint de Rupholding le 13 janvier 2024, le Novégien Tarjei Boe remonte au classement général de la Coupe du monde et n'est plus qu'à 54 points de son frère Johannes, 9e

Tobias SCHWARZ - AFP/Archives

Auteur lui aussi d'un 10/10 sur le pas de tir, le Français Émilien Jacquelin a pris la quatrième place, échouant au pied du podium à moins d'une seconde de Tarjei Boe. Il signe la meilleure performance de l'équipe masculine du biathlon français cet hiver.

"J'ai fait mon biathlon, je suis très content de la manière. Ce ne sont pas les tirs les plus engagés de ma carrière, mais peut-être les plus aboutis, et ça c'est très bon pour la suite", a-t-il commenté au micro de la chaîne L'Equipe après la course.

- Jacquelin, des doutes à l'action -

Jacquelin s'est élancé sur la dernière boucle de 3,3 kilomètres en tête avec un peu plus de cinq secondes sur Christiansen mais a eu du mal à finir son effort, et a dû concéder la 3e place pour 8/10e de secondes sur Tarjei Boe.

Emilien Jacquelin au tir lors du sprint de Rupholding, le 13 janvier 2024. Le biathlète français a pris la 4e place, échouant pour moins d'une seconde au pied du podium

Emilien Jacquelin au tir lors du sprint de Rupholding, le 13 janvier 2024. Le biathlète français a pris la 4e place, échouant pour moins d'une seconde au pied du podium

Tobias SCHWARZ - AFP/Archives

"C'était dur, mais je n'ai pas senti que j'explosais. Je ressentais l'énergie des coaches sur le bord de la piste. J'ai essayé de rester concentré et calme au lieu de tout mettre sur la piste. Demain est un autre jour", a estimé Jacquelin.

Il se trouve en position idéale pour aborder la poursuite de dimanche (14h45), en embuscade sur un format de course qui conserve l'ordre et les écarts du sprint. C'est en poursuite qu'il a décroché ses deux titres mondiaux individuels, en 2020 à Antholz et en 2021 à Pokljuka.

"Seule l'action peut enlever le doute. C'était ça mon état d'esprit, oui, je peux avoir des doutes sur mon tir debout, est-ce que je suis vraiment capable de faire ce que je mets en place depuis des mois à l'entraînement. Aujourd'hui, je suis passé à l'action", a ajouté Jacquelin.

Parti deux fois à la faute sur son tir debout, Éric Perrot s'élancera lui en 16e position de la poursuite à un peu moins d'une minute de la tête. Avec deux fautes au tir, Fabien Claude a pris la 22e place avec 1 min 12 sec de retard sur Christiansen.

AFP / Ruhpolding (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
19H
18H
17H
14H
13H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/