single.php

Biathlon: après la domination individuelle, les Françaises passent à la victoire collective

L'équipe de France féminine de biathlon réalise un début de saison exceptionnel, confirmé dimanche par leur premier succès en relais, après sept victoires sur dix courses individuelles, au terme d'une lutte acharnée avec les Norvégiennes à Oberhof (Allemagne).

Tobias SCHWARZ - AFP

L'équipe de France féminine de biathlon réalise un début de saison exceptionnel, confirmé dimanche par leur premier succès en relais, après sept victoires sur dix courses individuelles, au terme d'une lutte acharnée avec les Norvégiennes à Oberhof (Allemagne).

Depuis le début de la Coupe du monde 2023/24 de biathlon, il y a du bleu, du blanc et du rouge dans quasiment toutes les courses féminines. Sur 13 épreuves disputées (dix individuelles et trois collectives), les Françaises se sont imposées à huit reprises.

Autant dire qu'après les démonstrations de Justine Braisaz-Bouchet dans le sprint (et la 3e place de Sophie Chauveau), et de Julia Simon dans la poursuite, lauréate devant "JBB", les Françaises étaient attendues en relais, et elles ont répondu présentes.

Dimanche, au coeur du massif de la forêt de Thuringe à Oberhof dans l'est de l'Allemagne, c'est ensemble qu'elles sont montées sur la plus haute marche du podium, premier succès en relais après une cinquième place à Östersund (Suède) et une troisième à Hochfilzen (Autriche) lors des deux premiers relais.

Lou Jeanmonnot, Braisaz-Bouchet et Simon ont été alignées dans les trois relais, et dimanche, c'est Chauveau qui a été intégrée par le staff au collectif tricolore, avec succès.

Chauveau participait à son deuxième relais seulement en Coupe du monde, après celui de Ruhpolding l'an passé qui ne s'était pas bien passé (elle avait écopé de deux tours de pénalité).

"Le sprint s'était super bien passé, j'étais plutôt sereine. Je l'attendais avec impatience ce relais. J'ai laissé de côté le fait que ce soit un relais", a expliqué Chauveau en visioconférence après la course.

- Rendez-vous à Ruhpolding jeudi -

Les Françaises Julia Simon, Sophie Chauveau, Justine Braisaz et Lou Jeanmonnot-Laurent après leur victoire dans le relais d'Oberhof, Allemagne, le 7 janvier 2024

Les Françaises Julia Simon, Sophie Chauveau, Justine Braisaz et Lou Jeanmonnot-Laurent après leur victoire dans le relais d'Oberhof, Allemagne, le 7 janvier 2024

Tobias SCHWARZ - AFP

À Oberhof, elle a pris la course en tête, après l'excellent passage de Jeanmonnot dans le premier relais, qui a placé la France dans le bon trio aux côtés de la Norvège et de la Suède.

En deuxième position dans le relais, Braisaz-Bouchet a confirmé qu'elle était la plus rapide sur les skis en ce moment, pour donner à Chauveau cinq secondes d'avance à mi-course sur la Suède et 25 secondes sur la Norvège.

Les biathlètes françaises ont conservé leur avance jusqu'au bout, au prix de sueurs froides au tir debout de "JBB", de Chauveau et de Julia Simon.

Toutes les trois ont dû piocher à trois reprises mais ont évité la visite sur l'anneau de pénalité, qui aurait mis grandement en danger la performance d'équipe. Car ensuite, les Norvégiennes et notamment Ingrid Landmark Tandrevold, n'ont laissé aucun répit aux Françaises.

"Mon objectif était d'accroître cet écart pour avoir plus de sérénité au tir et plus de marge de manoeuvre. Je savais que j'avais de l'avance, je ne me suis pas laissé le choix sur les trois pioches, il fallait les mettre. Il n'y a pas eu de doute", a glissé Chauveau.

Julia Simon, qui a manqué la même cible trois fois, a ainsi vu sa vingtaine de secondes d'avance se réduire à douze secondes à l'entame du dernier tour, écart qu'elle est parvenue à maintenir dans la dernière boucle de deux kilomètres pour franchir la ligne d'arrivée en tête et terminer dans les bras de ses trois équipières.

"J'étais plutôt bien partie, dans un bon rythme, mais je me suis peut-être fait un peu endormir par le froid sur le tir debout et j'ai eu du mal pour mettre la balle de pioche", a commenté Julia Simon au micro de la chaîne L'Équipe.

Après deux jours de pause, les Françaises enchaîneront avec un nouveau relais à Ruhpolding (sud de l'Allemagne) mercredi, pour lancer le week-end dans le temple du biathlon.

Par Thomas BACH / Oberhof (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
12H
11H
09H
08H
07H
06H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/