single.php

Basket: Victor Wembanyama, après la découverte de la NBA, l'objectif olympique

Le prodige du basket français Victor Wembanyama a connu en 2023 une arrivée de star puis un apprentissage doux-amer de la NBA, qu'il va continuer en 2024 avant de rêver d'or aux Jeux olympiques de Paris.

Sam Hodde - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Le prodige du basket français Victor Wembanyama a connu en 2023 une arrivée de star puis un apprentissage doux-amer de la NBA, qu'il va continuer en 2024 avant de rêver d'or aux Jeux olympiques de Paris.

"Je serai présent aux JO, et il n'y a pas d'autre but que l'or", avait asséné au mois de septembre Victor Wembanyama avant de débuter son aventure NBA avec les San Antonio Spurs. Simple, et concis.

Mais la question de sa présence reste légitime: il avait manqué l'été dernier la Coupe du monde, qu'il avait au départ prévu de disputer.

"Dans sa tête il veut les jouer, mais une saison c'est tellement long il faut être très prudent", a commenté le sélectionneur de l'équipe de France Vincent Collet sur RMC. "Il veut être là. Quand on en discutait l'an passé, il voulait être là à la Coupe du monde, donc il faut être prudent, même si la situation ne sera pas la même. Il aura fait sa première saison, les Jeux à Paris n'importe qui veut les disputer, c'est unique."

- "Evident" -

"Il n'y a aucune raison qu'il ne soit pas là aux JO", complète pour l'AFP le manager général des Bleus Boris Diaw. "Il a toujours dit qu'il voulait jouer pour l'équipe de France, c'était un petit peu particulier cette première année en tant que rookie avec beaucoup de choses à mettre en place pour la première saison NBA. Mais pour moi, oui, c'est évident qu'il sera là cet été (2024)."

Et même si les franchises NBA rechignent parfois à laisser leurs joueurs participer aux compétitions estivales, l'objectif olympique ultime et l'habitude des San Antonio Spurs avec Tony Parker, en maillot bleu presque chaque été pendant sa carrière, joueront en sa faveur.

Victor Wembanyama, l'ailier fort des San Antonio Spurs, pendant la rencontre de NBA contre les Chicago Bulls, à Chicago, le 21 décembre 2023

Victor Wembanyama, l'ailier fort des San Antonio Spurs, pendant la rencontre de NBA contre les Chicago Bulls, à Chicago, le 21 décembre 2023

Michael Reaves - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Wembanyama, géant (2,24 m) à l'agilité unique pour sa taille, a reçu un accueil de star en NBA, comme le rookie le plus attendu depuis LeBron James en 2003.

A l'aise immédiatement dans son nouvel environnement, il a proposé quelques performances individuelles de choix, en devenant notamment début décembre le plus jeune joueur à réaliser un match à plus de 20 points et 20 rebonds, à seulement 19 ans.

Mais les Spurs, jeune équipe en reconstruction, connaissent un début de saison catastrophique avec un enchaînement de 17 défaites (série en cours), record de la franchise.

- "Impulsion" -

Sauf miracle, San Antonio ne sera pas concerné par les play-offs, qui débutent mi-avril. Une bonne nouvelle pour les Bleus?

"C'est sûr que si tu vas jusqu'en finale, pour l'équipe de France, c'est quand même moins bien. Donc oui c'est mieux qu'il finisse en avril qu'en juin, mais c'est pareil pour tous les joueurs", résume Diaw.

"Wemby", dont la popularité a explosé en 2023, pourrait être l'une des stars des Jeux olympiques de Paris, notamment en cas d'affrontement avec les Etats-Unis, qui préparent une "Dream team" menée par LeBron James.

Vice-champions olympiques en 2021 à Tokyo après une superbe campagne et une finale perdue face aux Américains, les Bleus ont subi un sévère coup d'arrêt au Mondial 2023 disputé en Asie du Sud-Est, dont ils ont été sortis dès le premier tour.

"La Coupe du monde, ç'a été très décevant, comme pour tout le monde. Mais je n'ai pas de jugement à avoir comme je n'y étais pas. C'est peut-être l'impulsion dont on a besoin pour +performer+ aux Jeux olympiques", avait commenté Wembanyama en septembre.

Les joueurs des San Antonio Spurs Victor Wembanyama (g.) et Jeremy Sochan (d.) lors d'une rencontre de NBA contre les Bulls, à Chicago, le 21 décembre 2023

Les joueurs des San Antonio Spurs Victor Wembanyama (g.) et Jeremy Sochan (d.) lors d'une rencontre de NBA contre les Bulls, à Chicago, le 21 décembre 2023

Michael Reaves - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

L'enfant du Chesnay-Rocquencourt (Yvelines), ex-taulier des équipes de France jeunes, est très attendu pour redresser les Bleus, bien qu'il ne compte que quatre sélections avec les A.

Sa possible association avec l'expérimenté Rudy Gobert (2,16 m) dans la raquette fait saliver les suiveurs, pour un duo de géants prêt à faire de l'ombre à la tour Eiffel.

Par Robin GREMMEL / Los Angeles (AFP) / © 2023 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/