single.php

Athlétisme: "6,24 m, c'est dans mes cordes", ambitionne Duplantis à Clermont-Ferrand

Le perchiste phénomène Armand Duplantis s'estime "en très bonne forme" malgré deux premiers concours achevés sous les six mètres en 2024 et ambitionne même un nouveau record du monde à Clermont-Ferrand jeudi, à une semaine des Mondiaux en salle et cinq mois des JO-2024.

Jonas EKSTROMER - TT News Agency/AFP

Le perchiste phénomène Armand Duplantis s'estime "en très bonne forme" malgré deux premiers concours achevés sous les six mètres en 2024 et ambitionne même un nouveau record du monde à Clermont-Ferrand jeudi, à une semaine des Mondiaux en salle et cinq mois des JO-2024.

Il y a un an, le Suédois l'avait porté à 6,22 m sur le sautoir auvergnat. Il l'a depuis fait progresser d'un centimètre, à 6,23 m.

Q: Vous n'avez pas franchi six mètres depuis le début de la saison hivernale. Dans quelle forme vous sentez-vous ?

Armand Duplantis lors de la finale du 2024 World Athletics Indoor Tour Gold de saut à la perche à Astana, le 27 janvier 2024.

Armand Duplantis lors de la finale du 2024 World Athletics Indoor Tour Gold de saut à la perche à Astana, le 27 janvier 2024.

STRINGER - AFP

R: "Ma forme est bonne. Je pense que mes deux premières compétitions de l'année n'ont pas reflété ma forme réelle. Je sais que je suis en très bonne forme et aussi que je saute très bien. En ce moment, mes entraînements sont très bons, au niveau que je souhaite. Bien sûr les deux premières compétitions ont été un petit peu frustrantes, mais ce sont des toutes petites choses, faciles à régler. C'étaient deux compétitions complètement à l'opposé. La première, au Kazakhstan, le voyage a été difficile, et mes jambes étaient vraiment mortes. Au contraire, la compétition d'après, en Suède, je me sentais vraiment bien, en pleine forme, mais j'étais un peu trop gonflé à bloc. C'était comme si j'essayais de battre un record quand la barre n'était qu'à six mètres... Mais j'ai fait des bons entraînements depuis. Je me sens bien, je me sens en confiance, je me sens fort, rapide. Je suis confiant sur quoi faire, où j'en suis, et je sais que je suis à un haut niveau en ce moment."

Armand Duplantis franchit 6,23 m à son premier essai le 17 septembre 2023, à Eugene dans l'Orégon

Armand Duplantis franchit 6,23 m à son premier essai le 17 septembre 2023, à Eugene dans l'Orégon

Ali Gradischer - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Q: Vous êtes-vous fixé un objectif précis pour le concours de jeudi ?

R: "6,24 m (un centimètre au-dessus du record du monde, ndlr), c'est l'objectif. Mais il y a des étapes à franchir avant ça. Il faut d'abord gagner et passer les barres sous les six mètres. Mais je pense que c'est possible, que c'est dans mes cordes, et je veux montrer que c'est la forme dans laquelle je suis, parce que je sais que j'en suis là. Bien sûr je veux franchir six mètres de nouveau, je ne pense pas que ça va être un problème."

Q: Vous avez des bons souvenirs dans cette salle...

R: "Absolument. Vous savez que c'est une piste sur laquelle vous vous sentez à l'aise, où vous êtes capable de bien sauter. La configuration devrait être la même que l'année dernière, et c'est une configuration dans laquelle j'ai sauté haut, dans laquelle je sais que je peux bien sauter, je ne m'attends pas à ce que ça change cette année."

Propos recueillis par Elodie SOINARD.

AFP / Clermont-Ferrand (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
15H
12H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/