Argentine: Messi annonce que le Mondial au Qatar sera "sûrement" son dernier

La star du football argentin Lionel Messi a annoncé jeudi que le prochain Mondial, du 20 novembre au 18 décembre au Qatar, serait "sûrement" le dernier de sa carrière, dans un entretien accordé à la chaîne sportive ESPN.

GABRIEL BOUYS - AFP/Archives

La star du football argentin Lionel Messi a annoncé jeudi que le prochain Mondial, du 20 novembre au 18 décembre au Qatar, serait "sûrement" le dernier de sa carrière, dans un entretien accordé à la chaîne sportive ESPN.

"C'est mon dernier Mondial. Oui, sûrement. Je me sens bien, physiquement, j'ai pu effectuer une très bonne préparation d'avant-saison, ce que je n'avais pas pu faire l'année précédente" pour son arrivée au Paris Saint-Germain, a déclaré le capitaine de l'Albiceleste, âgé de 35 ans.

Cette préparation "a été fondamentale pour mieux débuter et arriver comme je suis arrivé, avec beaucoup de motivation et d'enthousiasme", a-t-il poursuivi.

Buteur historique en sélection avec 90 réalisations, Messi disputera au Qatar sa cinquième Coupe du Monde après l'Allemagne en 2006, l'Afrique du Sud en 2010, le Brésil en 2014 et la Russie en 2018.

Lors de cet entretien effectué à Paris, l'ancienne star du Barça a encore admis qu'il y avait "de l'anxiété, de la nervosité à l'approche du Mondial. Nous avons hâte d'y être".

- "Bonne passe" -

Concernant l'équipe d'Argentine du sélectionneur Lionel Scaloni, Messi estime qu'elle est actuellement dans "une bonne passe".

Coupe du Monde au Qatar 2022 : Lionel Messi

Coupe du Monde au Qatar 2022 : Lionel Messi

Enric BONET-TORRA - AFP

"Notre équipe est très forte, mais tout peut arriver. Tous les matches sont extrêmement difficiles. Ce ne sont pas toujours les favoris qui gagnent et les choses ne se passent pas toujours comme prévu", a-t-il ajouté.

L'Argentine fait-elle partie selon lui des candidats au titre suprême ? "L'Argentine fait toujours partie des favoris en raison de son histoire et de ce qu'elle représente. Mais nous ne sommes pas les seuls favoris, il y a d'autres équipes qui nous sont supérieures", a jugé la "Pulga".

Evoquant l'après football, il a laissé la porte ouverte à toute éventualité: "Je ne vais pas devenir entraîneur, mais (Zinédine) Zidane avait dit la même chose avant de le devenir puis de remporter la Ligue des champions" (avec le Real Madrid, ndlr).

Messi a affirmé qu'il se considérait comme "un membre du groupe comme les autres", et a fait l'éloge de Scaloni, "une personne très proche, qui parle beaucoup avec le joueur, qui essaie toujours d'être là pour quoi que ce soit", selon lui.

Scaloni "travaille pour et par le football, il aime ce qu'il fait et il souffre beaucoup pendant les matchs. Il mérite tout ce qu'il a vécu parce que ce n'était pas quelque chose de facile pour lui... c'est lui qui a tout mis en place", a estimé le joueur.

L'Argentin a également évoqué l'idylle qu'il entretient avec les supporteurs: "aujourd'hui, les gens en Argentine sont inconditionnels avec moi. Je suis reconnaissant d'avoir vécu ce que j'ai vécu et d'en avoir profité".

Enfin, sur sa vie privée, il a déclaré qu'il était "un homme très heureux". "Dieu merci, j'ai la chance de faire ce que je rêve, de le faire depuis que je suis enfant. J'ai une famille et des amis merveilleux", s'est-il félicité.

AFP / Buenos Aires (AFP) / © 2022 AFP