Angleterre: Liverpool revient dans la roue de City avant la dernière journée

La saison 2021/2022 de la Premier League connaîtra une dernière journée folle, dimanche, Liverpool étant revenu à un point de Manchester City en allant gagner, mardi, à Southampton (2-1).

Glyn KIRK - AFP

La saison 2021/2022 de la Premier League connaîtra une dernière journée folle, dimanche, Liverpool étant revenu à un point de Manchester City en allant gagner, mardi, à Southampton (2-1).

Les Citizens garderont la faveur des pronostics avec leurs 90 points contre 89 pour les Reds et leur différence de but sensiblement supérieure (+72 contre +66).

Les deux rivaux joueront à domicile pour ces 90 minutes, voire un peu plus, décisives.

Liverpool, qui accueillera Wolverhampton, comptera sur un gros coup de pouce de son ancien capitaine emblématique, Steven Gerrard, aujourd'hui entraîneur d'Aston Villa, qui se rendra à l'Etihad.

Relégué à douze points des Citizens, fin 2021, les hommes de Jürgen Klopp n'ont jamais lâché et cette force de caractère s'est encore manifestée au Saint-Mary's Stadium pour capitaliser sur le nul (2-2) concédé à West Ham par City, dimanche.

Après l'épuisante finale de Coupe d'Angleterre contre Chelsea (0-0, 6-5 ap. t.a.b.), samedi, au cours de laquelle Mohamed Salah puis Virgil van Dijk avaient dû sortir par précaution, en raison d'alertes musculaires, Klopp avait pourtant tenté un coup de poker en changeant neuf titulaires.

Seuls Alisson, dans les cages, et Ibrahima Konaté, en défense, avaient démarré à Wembley et le milieu de terrain composé de Harvey Elliott, James Milner et Curtis Jones semblait très expérimental.

Mais à onze jour d'une finale de Ligue des Champions et face à Southampton qui restait sur 1 victoire lors de ses 11 derniers matches, cela devait pouvoir suffire.

-Minamino sans célébration-

Le joueur japonais de Liverpool Takumi Minamino lors du match à Southampton le 17 mai 2022

Le joueur japonais de Liverpool Takumi Minamino lors du match à Southampton le 17 mai 2022

Glyn KIRK - AFP

Avec autant à se faire pardonner, pour leur dernier match de la saison à domicile, les Saints ont pris le match à bras le corps et ouvert la marque dès la 13 minute sur une belle action individuelle de Nathan Redmond, côté gauche, avant de repiquer dans l'axe et de conclure par une frappe légèrement déviée par Milner dans le petit filet opposé (1-0).

Un but qui a mis Klopp hors de lui en raison d'une grosse faute sur Diogo Jota à la récupération du ballon qui n'a pas été sifflée, et qui mettait surtout City définitivement hors de portée des Reds.

Mais ce sacre virtuel n'a duré que 14 minutes, le temps pour Liverpool de mettre la machine en route et de faire parler sa qualité collective.

Sur un bel enchaînement, Jones a trouvé Jota à l'entrée de la surface et dos au but, mais le Portugais à remisé pour Takumi Minamino à hauteur, qui s'est emmené le ballon pour le placer dans la lucarne, pratiquement du coin des 5,50m.

Un but que le Japonais, prêté lors de la seconde moitié de la saison dernière aux Saints, n'a pas célébré, malgré son importance dans la course au titre.

En seconde période, c'est Joel Matip, d'une tête-réflexe après une déviation adverse au premier poteau sur corner, qui a donné l'avantage aux Reds (1-2, 67e) et pousser dans ses derniers retranchements leur rêve de quadruplé.

Outre la course au titre, la dernière place en Ligue des champions se jouera entre Tottenham et Arsenal lors de la 38e journée, ainsi que la dernière place de relégable qui concerne pour le moment Everton, Leeds et Burnley.

AFP / Londres (AFP) / © 2022 AFP