single.php

Angleterre: City dauphin poussif, Arsenal encore euphorique

Le leader Liverpool reste sous la menace directe de Manchester City, victorieux sur la pointe des pieds à Bournemouth (1-0), et de l'épatant Arsenal, intraitable samedi contre Newcastle (4-1).

Adrian DENNIS - AFP

Le leader Liverpool reste sous la menace directe de Manchester City, victorieux sur la pointe des pieds à Bournemouth (1-0), et de l'épatant Arsenal, intraitable samedi contre Newcastle (4-1).

Le trio de tête se tient en deux points à l'issue d'une 26e journée fatale à Manchester United, battu 2-1 dans le temps additionnel à Fulham.

. Arsenal garde le cap

La défaite mercredi à Porto (1-0) en huitième de finale aller de la Ligue des champions n'a pas cassé l'élan d'Arsenal en Angleterre.

Les Gunners (3e, 58 pts) ont enchaîné une sixième victoire consécutive en Premier League en 2024, pour un total de 25 buts marqués et seulement trois encaissés dans cette série.

Leur dynamique peut inquiéter Liverpool (60 pts) et City (59 pts) qui s'affrontent dans deux semaines à Anfield.

Face à Newcastle, l'équipe de Mikel Arteta a livré une prestation similaire à ses deux dernières performances en championnat, à West Ham (6-0) et Burnley (5-0).

Efficacité sur coups de pied arrêtés, discipline défensive, créativité offensive, mouvement permanent: Arsenal a encore une fois été injouable, face à une formation qui l'avait étouffé lors de la phase aller, malgré un score final minimaliste (1-0).

Darren Staples - AFP

Samedi, le mélange d'impact physique (Declan Rice), d'intelligence tactique (Jorginho) et d'imagination offensive (Martinelli-Havertz-Saka, avec Odegaard en facteur x), a fait voler en éclats la défense des "Magpies", huitièmes après avoir concédé 13 buts lors de leurs 5 derniers matches.

. City au petit trot

La formation de Pep Guardiola a livré une troisième prestation de suite sans relief, cette fois à Bournemouth, une équipe sevrée de victoire en 2024 en championnat et laminée par Liverpool il y a un mois (4-0).

Cette courte victoire 1-0, obtenue grâce à un but de Phil Foden (24e), apparaît heureuse au regard du scénario de la rencontre. Bournemouth a poussé et été maladroit devant le but en seconde période.

Kluivert (51e), Tavernier (55e, 59e), Solanke (68e) et Unal (90+1) ont raté des opportunités en or qui confirment que la défense n'est décidément plus le point fort des Citizens.

. Manchester United rechute

Même si le nouvel actionnaire du club, Jim Ratcliffe, réfléchit ouvertement à la construction d'un stade de 90.000 places à quelques mètres d'Old Trafford, le chantier sportif doit clairement rester la priorité.

Privés de leur buteur Rasmus Hojlund, les Red Devils ont en effet vu leur belle série de quatre victoires de suite prendre fin en perdant à domicile contre Fulham (1-2).

Darren Staples - AFP

Ce revers constitue un coup dur dans la quête de la quatrième place finale, qualificative pour la prochaine Ligue des Champions, puisque son actuel détenteur Aston Villa compte huit points d'avance après sa victoire 4-2 contre Nottingham Forest.

Dominateur en première période, Fulham aurait dû marquer à plusieurs reprises (Muniz, Iwobi, Andreas Pereira) et ne s'est pas privé de le faire juste après l'heure de jeu par Calvin Bassey (65e).

Rejoint par un but de Harry Maguire à la 89e minute, l'équipe de l'ouest londonien a repris l'avantage grâce à Alex Iwobi à la 7e minute du temps additionnel.

. Aston Villa garde le cap

Avec trois victoires lors de ses six derniers matches, Aston Villa reste encore très erratique mais est plus que jamais un candidat sérieux pour participer à la prochaine Ligue des Champions, après sa victoire contre Nottingham Forest (4-2).

Privé de six joueurs, le club de Birmingham a très vite fait la différence grâce à un but d'Ollie Watkins, son quatorzième de la saison en championnat (avec dix passes décisives).

Cette victoire permet à la formation d'Unai Emery de compter 52 points et de mettre la pression sur son principal rival pour l'Europe, Tottenham, qui compte maintenant cinq points de retard avec un match en plus à jouer, à Chelsea.

En bas de tableau, Everton a manqué d'un rien de l'emporter à Brighton (1-1). Rejoints en toute fin de match malgré une supériorité numérique, les "Toffees" sortent au moins provisoirement de la zone de relégation.

A noter également l'entrée en matière réussie d'Oliver Glasner à Crystal Palace. La formation de l'ancien entraîneur de l'Eintracht Francfort s'est rassurée contre le relégable Burnley (3-0).

AFP / Londres (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
17H
16H
14H
13H
12H
11H
09H
07H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/