single.php

Allemagne: surpris par Brême, le Bayern cède du terrain sur Leverkusen

A l'entame de la phase retour du championnat d'Allemagne, le Bayern Munich a enregistré dimanche après-midi une défaite inattendue sur sa pelouse de l'Allianz Arena contre le Werder Brême (1-0), et cède du terrain sur le Bayer Leverkusen.

KERSTIN JOENSSON - AFP

A l'entame de la phase retour du championnat d'Allemagne, le Bayern Munich a enregistré dimanche après-midi une défaite inattendue sur sa pelouse de l'Allianz Arena contre le Werder Brême (1-0), et cède du terrain sur le Bayer Leverkusen.

Avec 41 points au compteur, les hommes de Thomas Tuchel accusent un retard de sept points sur le Bayer Leverkusen (48), avant un match en retard de la 13e journée à disputer mercredi soir, toujours à domicile, contre l'Union Berlin.

Battu à la mi-août en Supercoupe d'Allemagne par le RB Leipzig (3-0), par Sarrebruck (3e division) en 16es de finale de la Coupe d'Allemagne (1-0) et à Francfort pour le compte de la 14e journée (5-1), le Bayern enregistre sa quatrième défaite de la saison.

De son côté, le Bayer Leverkusen est toujours invaincu en 27 matches, toutes compétitions confondues (15 victoires et 3 nuls en Bundesliga, 6 succès en Europa Ligue et 3 en Coupe).

Pourtant, le Werder Brême était l'un des adversaires préférés du Bayern Munich: les Bavarois restaient sur une série de 28 matches sans défaite contre le Werder. C'est la première fois que Brême s'impose contre les Munichois depuis septembre 2008.

Le match de mercredi contre l'Union Berlin (15e de Bundesliga avec 14 points, mais deux matches en retard), s'annonce primordial pour ne pas laisser le Bayer Leverkusen s'échapper en tête de la Bundesliga, après la mi-saison.

Le but de la rencontre est intervenu à l'heure de jeu, par Mitchell Weiser d'une belle frappe sous la barre de Manuel Neuer. Le milieu de terrain du Werder a eu la tâche facilitée par un marquage nettement en retard du latéral gauche du Bayern, le Canadien Alphonso Davies.

- Mathys Tel le plus dangereux -

Le milieu du Bayern Mathys Tel (c) à la lutte avec le milieu de Brême Senne Lynen, le 21 janvier 2024 à Munich

Le milieu du Bayern Mathys Tel (c) à la lutte avec le milieu de Brême Senne Lynen, le 21 janvier 2024 à Munich

KERSTIN JOENSSON - AFP

Peu inspiré, le Bayern a éprouvé des difficultés à se créer des occasions devant le but de Michael Zetterer, après l'ouverture du score, tout au plus une tête de Harry Kane qui n'est pas allée vers le cadre, sur une remise de Leon Goretzka (72e).

Les Munichois se sont réveillés trop tard, en fin de rencontre. Sur un centre d'Eric Maxim Choupo-Moting dans les cinq dernières minutes, le coup de tête de Mathys Tel a été repoussé sur le poteau par Zetterer (87e minute).

Le jeune international espoir français a clairement été le joueur le plus dangereux du côté du Bayern: quelques secondes après sa tête sur le poteau, il a manqué de peu le cadre sur une frappe enroulée à l'entrée de la surface de réparation. Et dans les derniers instants, il a à nouveau croisé un tout petit peu trop sa frappe, dernière occasion pour les Munichois d'arracher un point.

"On aurait mérité de marquer un but dans le dernier quart d'heure mais sur les 90 minutes, on ne méritait pas la victoire. C'est une giffle que l'on a reçue en pleine figure. Il n'y avait pas de vie dans notre match", a résumé Müller après la rencontre au micro du diffuseur DAZN.

Les changements effectués par Thomas Tuchel (sorties de Davies, Joshua Kimmich et Raphaël Guerreiro et entrées de Thomas Müller, Tel et Goretzka) ont à peine apporté un peu plus d'animation offensive.

Le milieu du Bayern Thomas Müller contre Brême, le 21 janvier 2024 à Munich

Le milieu du Bayern Thomas Müller contre Brême, le 21 janvier 2024 à Munich

KERSTIN JOENSSON - AFP

En première période, les coéquipiers de Manuel Neuer s'étaient créé de rares occasions de but, mais c'est surtout la défense munichoise qui a souvent été mise à contribution sur des contres rapides de l'attaque de Brême.

Sur une première très grosse occasion pour Mitchell Weiser, Manuel Neuer a encore une fois montré qu'il était bien revenu à son meilleur niveau (24e). Quatre minutes plus tard, il n'avait rien pu faire face à Justin Njinmah, dont le but a été refusé pour une faute sur Jamal Musiala au départ de l'action, sifflée après assistance vidéo.

Par Thomas BACH / Munich (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
03H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/