single.php

Allemagne: "Danke Kaiser", émotions et chants pour le dernier hommage à Beckenbauer

Le monde du football s'est donné rendez-vous à l'Allianz Arena de Munich vendredi en milieu d'après-midi, en l'honneur de Franz Beckenbauer, légende de la planète foot pendant un demi-siècle, mort le 7 janvier à l'âge de 78 ans.

LUKAS BARTH - AFP

Le monde du football s'est donné rendez-vous à l'Allianz Arena de Munich vendredi en milieu d'après-midi, en l'honneur de Franz Beckenbauer, légende de la planète foot pendant un demi-siècle, mort le 7 janvier à l'âge de 78 ans.

Dans le stade que Franz Beckenbauer, ancien président du Bayern Munich à la fin des années 1990 et au début des années 2000, a grandement contribué à faire construire, le club de la capitale bavaroise a rendu un dernier hommage au Kaiser, le surnom du champion du monde 1974 comme joueur et 1990 comme sélectionneur.

Décédé le 7 janvier, Franz Beckenbauer a été inhumé le 12 janvier dans le cimetière "Am Perlarcher Forst" dans le sud de la capitale bavaroise, dans le caveau familial.

Après le redoux express entre mercredi et jeudi, qui avait rendu aux pelouses leur couleur verte, Munich s'est à nouveau couvert de son manteau blanc dans la nuit de jeudi à vendredi, avec des températures dans le négatif qui ont transformé la pluie en neige.

Les anciens footballeurs allemands (de g à d) Karl-Heinz Rummenigge, Wolfgang Overath, Lothar Matthaeus, Guenter Netzer, Karl-Heinz "Charly" Koerbel and Bastian Schweinsteiger lors de l'hommage à Franz Beckenbauer, le 19 janvier 2024 à l'Allianz Arena de Munich

LUKAS BARTH - AFP

Vendredi après-midi, le mercure munichois a tourné autour de 0 degrés et des flocons ont continué à voleter, ce qui n'a pas découragé quelques dizaines de milliers de personnes de faire le déplacement dans le nord de l'agglomération bavaroise.

Le ciel bleu et les rayons de soleil ont finalement percé pour la cérémonie, déroulée sous un "Kaiserwetter" (une météo royale) comme le veut le terme allemand, débutée sur les notes de Con Te Partiro et terminée sur Nessum Dorma, un aria de l'opéra Turandot de Puccini, tous deux interprétés par le ténor munichois Jonas Kaufmann.

La tribune nord de l'Allianz Arena était occupée par la scène où se sont déroulées la partie musicale de l'hommage et les différentes prises de parole.

Le public dans les tribunes de l'Allianz Arena et une banderole rendant hommage au "Kaiser" Franz Beckenbauer, le 19 janvier 2024 à Munich

MICHAELA STACHE - AFP

Un portrait en noir et blanc de Beckenbauer joueur, avec son numéro mythique numéro 5, a été posé dans le rond central, entouré de 28 couronnes mortuaires amenées par certains grands clubs européens comme Liverpool ou Barcelone. Le chiffre 5 a été formé devant la surface avec des roses.

- Infantino et Ceferin présents -

De nombreux champions du monde et anciennes gloires du Bayern, comme les Allemands Paul Breitner, Günter Netzer, Lothar Matthäus, Andreas Brehme, Rudi Völler, ou le Français Bixente Lizarazu, ont pris place dans les tribunes du stade.

Les présidents de la Fifa Gianni Infantino, de l'UEFA Aleksander Ceferin, du FC Barcelone Joan Laporta, du Paris SG Nasser al-Khelaïfi, le président d'honneur du Real Madrid, José Martinez "Pirri" ou la légende des Merengue, Emilio Butragueno, étaient également présents.

"Je ne sais pas si les anges au ciel font du sport. Mais si c'est le cas, alors ils ont dû entendre cette nouvelle voix, aux intonations bavaroises: +Sortez et jouez au football!+", a glissé le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, en référence à la phrase célèbre prononcée par le sélectionneur Beckenbauer à ses joueurs, avant la finale du Mondial 1990.

"Une voix que l'on connait tous, et qui va nous manquer à jamais. La voix du Kaiser, la voix de Franz Beckenbauer", a-t-il ajouté.

"Cher Franz, ça fait 12 jours maintenant que tu es décédé et pour être honnête, tu me manques énormément. Repose en paix", a lâché Uli Hoeness, président d'honneur du Bayern et membre de la direction avec Beckenbauer, dans un discours émouvant et ponctué d'anecdotes qui ont redonné le sourire aux spectateurs.

Rempli au tiers (autour de 25.000 personnes), le stade a entonné la chanson Gute Freunde kann niemand trennen (Personne ne peut séparer de bons amis), ode à l'amitié que Franz Beckenbauer avait enregistré à la fin de l'année 1966, quelques mois après le Mondial perdu en finale contre l'Angleterre à Wembley.

Cette chanson avait déjà accompagné l'entrée des joueurs du Bayern et de Hoffenheim il y a une semaine, pour un premier hommage au Kaiser, en marge de la 17e journée du championnat d'Allemagne.

Par Thomas BACH / Munich (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
16H
15H
14H
11H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/