single.php

Top 14: Le Racing giflé, Paris et Toulouse en profitent

Leader du Top 14 depuis la mi-novembre, le Racing 92 est tombé de haut samedi à Perpignan (26-5), victime du froid réalisme catalan, lors de cette première journée de la phase retour qui a vu le Stade Français et le Toulouse d'Antoine Dupont prendre la tête.

Valentine CHAPUIS - AFP

Leader du Top 14 depuis la mi-novembre, le Racing 92 est tombé de haut samedi à Perpignan (26-5), victime du froid réalisme catalan, lors de cette première journée de la phase retour qui a vu le Stade Français et le Toulouse d'Antoine Dupont prendre la tête.

Au lendemain de la balade irlandaise à Marseille, on ne promettait pas une promenade aux hommes de Stuart Lancaster sur les bords de la grande bleue, mais sûrement pas non plus cette fade copie livrée.

Face à un adversaire qu'ils avaient laminé (59-10) début septembre à l'Arena de Nanterre, les coéquipiers de Henry Chavancy, certes remaniés, se sont heurtés quasiment tout du long à un mur, en faisant preuve notamment d'une grosse maladresse.

Tout le contraire des hommes de Franck Azéma. Bien que déficients en touche, ils se sont montrés cliniques dans le sillage de Louis Dupichot, décisif face à son club formateur, puis résistants après la pause avant de bonifier leur succès à l'ultime minute. Une très bonne idée dans la course au maintien.

- Dupont Diabolique -

Le dauphin des Franciliens, le Stade Français en a pleinement profité pour s'emparer de la tête du Top 14. Comment ? En enchaînant un second déplacement victorieux après celui à Chaban.

Antoine Dupont lors de Stade Toulousain contre Aviron Bayonnais le 3 février 2024

Antoine Dupont lors de Stade Toulousain contre Aviron Bayonnais le 3 février 2024

Lionel BONAVENTURE - AFP

Si une interception avait fait son bonheur en Gironde, c'est cette fois la solidarité des Soldats Roses qui a payé à Oyonnax (23-19) où les locaux ont eu plusieurs balles de match dans le money-time. La crise interne qui a secoué le vestiaire parisien il y a deux semaines a semble-t-il eu du bon.

En soirée, Toulouse, porté par un Antoine Dupont peu habitué à rester en club lors des doublons, a rejoint les joueurs de la capitale en tête du Top 14 avec sa victoire bonifiée arrachée contre Bayonne (46-26).

Positionné à l'ouverture, la star du rugby français aux rêves olympiques, dont l'absence s'est fait cruellement sentir au Vélodrome en ouverture du Tournoi, y est allé d'un essai comme la semaine dernière au Racing, suivi d'une offrande géniale en chistera sur celui de Pita Ahki.

Alors que son équipe a longtemps été à portée de l'Aviron encore dans le bonus défensif à cinq minutes du terme (31-26), Dupont a illuminé la fin de match en servant en bout d'aile Pierre-Louis Barassi (80) puis en concluant son récital d'une passe au pied gagnante à destination de Juan Cruz Mallía, synonyme de bonus offensif. Diabolique !

- Castres réagit -

La performance du jour est venue du Hameau où après un match très débridé à huit essais, Castres a mis fin à une série de quatre revers de rang en s'imposant devant Pau (44-33).

Le retour des vestiaires des Béarnais a été catastrophique (14-3 encaissé en sept minutes) et le coup final rude pour la Section, qui enchaîne une quatrième défaite de rang, perdant du même coup trois places au classement, doublée par le CO, Clermont et La Rochelle.

GUILLAUME SOUVANT - AFP

Lancée par Alivereti Raka, auteur deux essais express, l'ASM a confirmé que la défense de Lyon était d'une porosité inquiétante à l'extérieur en inscrivant six essais (38-21). La réaction d'orgueil du LOU n'aura pas suffi dans ce derby qui avait été pointé par Christophe Urios.

Le double champion d'Europe rochelais, privé de ses internationaux, a assuré l'essentiel face à Montpellier, lanterne rouge qui rentre une nouvelle fois bredouille de déplacement (18-10) alors qu'il y avait surement la place pour mieux. Deux essais de Brice Dulin et Levani Botia ont suffi au bonheur de Deflandre.

Cette 14e journée se conclura dimanche soir par un choc entre Toulon, invaincu à domicile, qui partira avec les faveurs des pronostics contre Bordeaux-Bègles, fortement diminué pour ce second doublon de rang et qui, historiquement, a toujours cédé à Mayol.

AFP / Bordeaux (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
19H
18H
17H
14H
13H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/