single.php

Six nations: l'Irlande surclasse l'Italie 36-0 et bondit en tête

L'Irlande a honoré sa quête d'un nouveau Grand Chelem dans le Tournoi des six nations en faisant la fête à l'Italie (36-0), dimanche à Dublin, affichant devant son public la même toute-puissance que face aux Français à Marseille en ouverture.

PAUL FAITH - AFP

L'Irlande a honoré sa quête d'un nouveau Grand Chelem dans le Tournoi des six nations en faisant la fête à l'Italie (36-0), dimanche à Dublin, affichant devant son public la même toute-puissance que face aux Français à Marseille en ouverture.

Le décor a changé, une partie des acteurs aussi (6 changements dans le XV de départ), mais les champions sortants et grands favoris de l'édition 2024 ont offert un spectacle quasi-identique, avec des avants conquérants et des ailiers en majesté, Calvin Nash et James Lowe.

Ce dernier, désigné homme du match, "avait l'air très fort", mais "je pense que notre mêlée a été l'homme du match, pour être honnête", a relevé le sélectionneur Andy Farrell. "C'était une belle arme et nous avons également confirmé notre performance en touche de la semaine dernière".

Après avoir concassé les Bleus au Vélodrome (38-17), l'équipe au maillot vert a fait la course en tête du début à la fin, face à des Italiens pourtant vaillants, mais trop limités et déjà dépassés par trois essais à la mi-temps (19-0).

L'Irlande en a ajouté trois en seconde période pour rafler le bonus offensif, comme en France, et renforcer sa première place après deux journées avec dix points, soit deux de plus que son dauphin anglais.

Jack Crowley, le demi d'ouverture de l'Irlande, au cours du match du Tournoi des six nations contre l'Italie le 11 février 2024 à Dublin

Jack Crowley, le demi d'ouverture de l'Irlande, au cours du match du Tournoi des six nations contre l'Italie le 11 février 2024 à Dublin

Paul Faith - AFP

Le déplacement à Twickenham lors de la 4e journée, le 9 mars, ressemble déjà quasiment à une finale pour le titre. Cela devrait être, en tout cas, le principal obstacle pour réaliser un deuxième Grand Chelem d'affilée, ce qu'aucune équipe n'a réussi depuis le passage à six nations en 2000.

En attendant, l'Irlande a poursuivi sans accroc sa rédemption de l'après-Mondial, avec Jack Crowley en successeur assuré de Johnny Sexton à l'ouverture.

- Crowley aux deux visages -

Du haut de ses 24 ans, le N.10 du Munster (11e sélection) a offert deux visages: habile et décisif balle en main, maladroit balle au pied.

Il a lancé le festival offensif avec son premier essai international (7e, 5-0), bien servi par son équipier en club Craig Casey, titularisé comme demi de mêlée. Puis il a initié l'action du deuxième essai (Dan Sheehan à la 24e, 10-0) avec une passe bien sentie après contact sous le bras d'un adversaire.

Face aux perches, en revanche, il a alterné le bon (2 transformations) et surtout et le moins bon (3 tentatives ratées), jusqu'à être remplacé dans cette tâche par Harry Byrne en fin de match.

L'ailier de l'Irlande James Lowe tente d'arracher le ballon à l'Italien italien Monty Ioane au cours du match du Tournoi des six nations entre les deux équipes le 11 février 2024 à Dublin

L'ailier de l'Irlande James Lowe tente d'arracher le ballon à l'Italien italien Monty Ioane au cours du match du Tournoi des six nations entre les deux équipes le 11 février 2024 à Dublin

Paul Faith - AFP

Les Irlandais n'ont pas eu besoin de sa botte pour mettre l'Italie à genoux, néanmoins. Les avants, bien que privés de Peter O'Mahony, Tadhg Furlong et Tadhg Beirne, non retenus dimanche, s'en sont chargés.

Parmi eux, le talonneur Dan Sheehan a crevé l'écran avec deux essais, un dans chaque période. Il a été rejoint au tableau d'affichage par le troisième ligne Jack Conan (37e, 17-0), à la conclusion après une série de "picks and go" qui a essoré la défense italienne.

Les Azzurri devront attendre encore pour ramener d'Irlande une première victoire dans le Tournoi. La lanterne rouge dispose de deux semaines pour recharger les batteries avant un nouveau sommet, le 25 février en France.

L'Irlande est "peut-être la meilleure équipe du monde", mais l'Italie a été "très loin" de son niveau habituel, "c'est ce qui me déplaît le plus", a commenté sur Sky Sports le sélectionneur Gonzalo Quesada. "L'important est de voir la réaction de l'équipe après une telle défaite".

L'Irlande restera de son côté à la maison, dans deux semaines, pour recevoir le pays de Galles.

AFP / Dublin (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
09H
07H
Revenir
au direct

À Suivre
/