Yves Foulon : "il y a une recrudescence de la délinquance"

Yves Foulon, maire Les Républicains de la ville d'Arcachon, était l'invité de Jean-Marie Bordry dans "Les vraies voix de l'été" sur Sud Radio.

La police municipale de Nice contrôlant des personnes sur la plage le 22 mai 2020. (Photo by VALERY HACHE / AFP)

Yves Foulon, maire Les Républicains de la ville d’Arcachon, demande, avec 17 autres maires, que la police municipale ait plus de pouvoir afin de lutter contre les incivilités qui se multiplient.

"On est 35.000 à dire clairement qu’il y a une recrudescence de la délinquance"

Le maire d’Arcachon estime que le problème est général sur le territoire français et concerne "tous les maires de France". "On est 35.000 à dire clairement qu’il y a une recrudescence de la délinquance. On ne peut pas le nier." Une réalité qui se voit dans les médias mais également "sur le terrain".

C’est notamment "au moment où il y a des concentrations de personnes liées aux vacances", explique Yves Foulon, que les incivilités augmentent. Pour la ville d’Arcachon, c’est l’été puisqu’il s’agit d’une station balnéaire, mais la situation se produit également l’hiver dans les stations de ski par exemple. "Il y a une recrudescence très forte d’une délinquance rampante dans nos villes, et Arcachon n’y échappe pas."

 

Les "incivilités" sont de vraies "infractions"

Yves Foulon tient toutefois à faire une précision concernant celles qui sont communément appelées "incivilités" : "ça n’en sont pas, ce sont des infractions". Une différence de taille puisque seulement le mot "infraction" traduit, selon le maire, "la constatation et la verbalisation". Parmi ces infractions, Yves foulon mentionne l’obligation d’avoir "une tenue correcte" dans la ville, se balader torse nu étant interdit, ou encore "les plages qui doivent être dénuées de mégots, de papiers gras, de gobelets, de canettes". Autant d’infractions "que nous voulons constater et verbaliser", souligne l’élu, "pour que nos stations balnéaires soient en bon état".

 

"Il y a 22.000 policiers municipaux en France"

La police municipale d’Arcachon est active pour faire respecter la loi, mais Yves Foulon veut aller plus loin. "J’ai d’ailleurs augmenté le quota des amendes, la volonté de verbalisation est totale et j’ai donné des instructions en ce sens."

"On est 17 maires en France à dire aux autorités nationales qu’il faut nous donner les moyens qu’a la Police nationale." La Police municipale ne peut pas "faire de contrôles d’identité", n’a pas accès à certains fichiers d’identification de personnes et ne peut pas "procéder à des interpellations". Elle doit en effet faire appel à la Police nationale, elle même "débordée" et manquant "de moyens et d’instructions".

"Il y a 22.000 policiers municipaux en France", rappelle l’élu Les Républicains : "il faut leur donner les moyens identiques à la Police nationale".

 

Cliquez ici pour écouter "Les vraies voix de l'été" avec Jean-Marie Bordry

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !