Yohan Blavignat : "la parole se libère peu à peu au sein de la Croix-Rouge"

Yohan Blavignat et Bénédicte Poirier, auteurs du livre Charité bien ordonnée : révélation sur la Croix-Rouge française (Cherche Midi), étaient les invités d'André Bercoff le 6 mars 2019 sur Sud Radio.
Yohan Blavignat et Bénédicte Poirier, auteurs du livre Charité bien ordonnée : révélation sur la Croix-Rouge française (Cherche Midi), étaient les invités d'André Bercoff le 6 mars 2019 sur Sud Radio.

Dans leur livre Charité bien ordonnée : révélation sur la Croix-Rouge française (Cherche Midi), les journalistes Yohan Blavignat et Bénédicte Poirier racontent divers dysfonctionnements au sein de la Croix-Rouge française, dont les militants et les salariés ont longtemps hésité à parler. Yohan Blavignat et Bénédicte Poirier étaient les invités d’André Bercoff le 6 mars 2019 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Croix-Rouge française : une omerta sur la souffrance au travail et un fichage généralisé

"Un ancien cadre de l’association nous a rapporté des éléments qui ont contribué à son départ et qui nous ont alertés. Il y est question notamment de souffrance au travail, un sujet dont il est très difficile de parler du moment qu’il s’agit d’une association. C’est comme dans un couple, les gens se disent : 'j’aime mon association, alors je ne vais pas lui nuire'", a expliqué Yohan Blavignat.

Dans leur livre, Yohan Blavignat et Bénédicte Poirier parlent aussi d’un fichage généralisé. "Dans chaque cellule il y a des fiches sur des militants : untel est marié à unetelle, untel est chômeur, untel a des velléités de fronde…", nous a révélé Bénédicte Poirier.

La Croix-Rouge, une association très dépendante des subventions publiques

"Nous évoquons aussi une opération immobilière que la Croix-Rouge tente actuellement en région parisienne. Ils ont quitté leur siège parisien, dont ils sont pourtant propriétaires, et louent actuellement leurs locaux à Montrouge, en proche banlieue. Selon nos sources, la Croix-Rouge espère revendre son siège à des promoteurs et dégager des millions d’euros. Mais la mairie a d’ores et déjà déclaré qu’elle n’octroiera ni un permis de démolir, ni un permis de construire. Ça se trouve, ils vont dépenser des millions d’euros en loyers pendant que leur ancien siège va rester vide", a déclaré Bénédicte Poirier au micro d’André Bercoff.

Selon les deux auteurs, leur livre va dans le sens de l’intérêt général. "Notre objectif n’a jamais été de taper sur la Croix-Rouge, mais de libérer la parole. Il faut savoir que 84% du budget de la Croix-Rouge française, ce sont des subventions publiques. Cela dit, en tant que citoyens et contribuables, on est en droit de se demander ce qui se passe à la Croix-Rouge", a estimé Yohan Blavignat.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio