Un rapport contre les préjugés liés à l’âge

Audrey Dufeu Schubert, députée LREM de Loire-Atlantique, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 13 décembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
Un rapport parlementaire sur les discriminations à l'égard des personnes âgées.

Surprenant : un rapport parlementaire paru hier propose des solutions pour lutter contre les préjugés liés au vieillissent. Pourquoi un tel rapport ?

 

Une défiance entre les générations

"Depuis mon élection, et notamment durant le mouvement des Gilets Jaunes, j’ai rencontré beaucoup de personnes âgées, de seniors, explique Audrey Dufeu Schubert, députée LREM de Loire-Atlantique. J’ai identifié une défiance entre les générations, selon les différents âges, les uns stigmatisant les autres. J’ai donc trouvé intéressant d’approfondir la question". En effet, selon la députée, "les personnes vieillissantes sont au quotidien victimes de discrimination, en matière de biens et services bancaires, de location de voiture, de logement. C’est extrêmement difficile de louer après 60 ans, si l’on n’est pas propriétaire…"

À qui s’adresse ce rapport, à quelle tranche d’âge, alors qu’un senior sur deux arrivant à la retraite ne travaille plus de nos jours ? "Je n’ai pas voulu me focaliser sur une tranche d’âge, mais sur la perception de l’entourage et au niveau sociétal, précise Audrey Dufeu Schubert. J’ai vraiment traversé tous les âges, la première discrimination au travail étant l’âge avant la couleur de peau et le sexe".

Un "Silver BAFA" pour accompagner les seniors

"Depuis Ambroise Paré, on a cherché à faire rentrer des citoyens dans des cases, avec des tranches fixées, qui ne correspondent plus à la réalité du vieillissement", regrette la députée. C’est pourquoi son rapport, présenté le 12 décembre dernier à la ministre de la santé Agnès Buzyn, comprend pas moins de 87 propositions pour faire changer les choses et faire évoluer les mentalités. "Ce sont des choses très simples, pour faire changer le regard : ouvrir des Ehpad publics pour y organiser des votes pour les habitants et les gens du quartier, plutôt que de voter dans une école vide. Nous sommes tous amenés à vieillir, il faut ouvrir le regard. Je propose aussi un nouveau diplôme d’animation, un 'silver BAFA'. Il y a un gros défi à relever, c’est l’isolement des personnes âgées au domicile".

Pour la parlementaire, il faudrait également créer un "institut des transitions pour appréhender le vieillissement de façon plus positive, pour avoir une vision plus lointaine de ce que l’on veut sur la France. Il y aura une loi grand âge et autonomie en 2020. Je propose aussi de créer une délégation parlementaire pour s’assurer que les lois votées à l’Assemblée ne soient pas discriminatoires pour les seniors et les âgés". "Si l’on veut reculer l’âge de la retraite, il faut favoriser le maintien de l’emploi des seniors, souligne enfin la députée LREM. Nous sommes dans une société de la performance, qui oppose retraités et actifs. Pourtant, l’engagement bénévole est extrêmement important dans notre pays".

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !