Un Afghan de 27 ans tué par balle après un rodéo urbain

Un Afghan de 27 ans est mort après avoir été blessé par balle en marge d'un rodéo urbain dimanche à Colmar, dans l'est de la France, a-t-on appris lundi de sources policière et judiciaire.

Sebastien SALOM-GOMIS - AFP/Archives

Un Afghan de 27 ans est mort après avoir été blessé par balle en marge d'un rodéo urbain dimanche à Colmar, dans l'est de la France, a-t-on appris lundi de sources policière et judiciaire.

"J'ouvre une information judiciaire, avec saisine d'un juge d'instruction du chef d'assassinat contre X", a indiqué lundi à l'AFP la procureure de Colmar, Catherine Sorita-Minard, précisant que "le ou les auteurs sont en fuite".

La victime faisait partie d'un groupe partageant un barbecue samedi à la mi-journée, dans un quartier populaire de Colmar, qui a été importuné par le bruit d'un scooter dont le conducteur effectuait un rodéo.

S'en est suivi une altercation avec le conducteur qui a fini par quitter les lieux avant de revenir, de tirer sur l'un des membres du groupe et de s'enfuir, selon le récit d'une source policière.

Le jeune Afghan, inconnu des services de police, a été touché au thorax. Hospitalisé dans un état critique, il a succombé à ses blessures.

Lundi, en fin de journée, le ministre de l'Intérieur a annoncé l'envoi à Colmar d'une unité mobile spécialement créée pour pouvoir intervenir rapidement sur tout le territoire

"D’importants moyens sont mis en œuvre pour retrouver le tueur de Colmar", a indiqué Gérald Darmanin sur Twitter.

"J’ai par ailleurs décidé de l’envoi de la CRS 8 sur place pour procéder à des opérations de police afin de restaurer l’ordre républicain et présenter à la justice les voyous qui veulent imposer leur loi", a-t-il poursuivi sur ce même réseau.

AFP / Strasbourg (AFP) / © 2022 AFP