single.php

Traversée de la Manche: décès d'une fillette dans le naufrage de son embarcation

Quatre jours après une tentative de traversée de la Manche qui a fait un mort et deux disparus, une fillette de sept ans s'est noyée dimanche à Watten (Nord) dans le canal de l'Aa, qui se jette dans la mer du Nord, alors qu'elle se trouvait sur une petite embarcation.

Ben STANSALL - AFP/Archives

Quatre jours après une tentative de traversée de la Manche qui a fait un mort et deux disparus, une fillette de sept ans s'est noyée dimanche à Watten (Nord) dans le canal de l'Aa, qui se jette dans la mer du Nord, alors qu'elle se trouvait sur une petite embarcation.

"Plusieurs gardes à vue sont en cours", a annoncé le parquet de Dunkerque à l'AFP qui a ouvert une enquête pour "homicide involontaire", "blessures involontaires", "association de malfaiteurs" et "aide à l'entrée et au séjour irrégulier en bande organisée avec mise en danger d'autrui".

Seize migrants, dont dix enfants âgés de sept à 13 ans, étaient à bord de l'embarcation, selon le parquet. Celle-ci "n'était pas dimensionnée pour supporter autant de personnes", a affirmé la préfecture du Nord dans un communiqué.

Celle-ci a chaviré à une trentaine de kilomètres de la côte, "peu de temps après la montée de ces personnes", a-t-elle ajouté, précisant à l'AFP que tous les passagers étaient tombés à l'eau.

Ce naufrage si éloigné des côtes pourrait s'expliquer par le fait que les migrants partent aujourd'hui de plus loin dans les terres, afin de contourner la surveillance et cheminer vers les plages à l'abri des regards.

- "Colère" -

Alertés par un promeneur, "gendarmes et pompiers se sont immédiatement transportés sur les lieux".

La fillette est décédée "sur place, des suites d'un arrêt cardio-respiratoire, les tentatives de réanimation par les secours" ayant été "vaines", a indiqué le parquet.

Les parents de la petite fille, qui se trouvaient à bord avec leurs trois autres enfants, "ont été transportés au centre hospitalier de Dunkerque", a souligné la préfecture.

A bord de cette petite embarcation, "vraisemblablement volée", selon elle, "se trouvaient également un couple, deux hommes et six jeunes enfants", dont les "jours ne sont pas en danger".

Dix personnes au total ont été transportées à l'hôpital. Cinq autres --deux hommes et trois enfants-- ont été accueillis dans une salle mise à disposition par la mairie de Watten.

Nombre de migrants illégaux ayant traversé la Manche

Nombre de migrants illégaux ayant traversé la Manche

Kevin TRUBLET - AFP

L'enquête pénale ouverte par le parquet de Dunkerque a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Dunkerque-Hoymille et à l'Office national de lutte contre le trafic illicite de migrants (Oltim).

"Aujourd'hui, les politiques aux frontières ont tué, encore", a écrit sur X l'Auberge des Migrants, une association d'aide aux migrants. "La colère nous empêche d'avoir les mots", a réagi Utopia 56.

Ce drame est le troisième ayant entraîné des décès en 2024 lors de tentatives de traversée de la Manche pour rejoindre l'Angleterre.

- Douze morts en 2023 -

Mercredi, un Turc de 22 ans, tombé de son embarcation au large de Calais pour une raison encore indéterminée, est décédé et deux autres migrants sont portés disparus.

Un ressortissant érythréen a été mis en examen et incarcéré samedi dans ce dossier. Né en 1996, il est poursuivi pour "homicide involontaire" et "aide à l'entrée au séjour irrégulier".

Dans la nuit du 13 au 14 janvier, cinq migrants, dont un adolescent syrien de 14 ans, étaient morts à Wimereux (Pas-de-Calais) alors qu'ils tentaient de rejoindre une embarcation déjà en mer dans une eau autour de 9 degrés, pour gagner l'Angleterre.

Douze migrants ont perdu la vie en 2023 en tentant de traverser la Manche, selon la Préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord.

En 2023, 29.437 migrants ont rejoint illégalement les côtes anglaises, contre 45.774 en 2022, année record, d'après des chiffres du ministère britannique de l'Intérieur.

Environ 20% sont originaires d'Afghanistan. Viennent ensuite les Iraniens, les Turcs, les Érythréens et les Irakiens.

Un des réseaux de passeurs les "plus importants" organisant ces traversées a été démantelé le 21 février dans une vaste opération internationale.

Dix-neuf personnes ont été arrêtées en Allemagne dans ce coup de filet ayant impliqué les autorités françaises, belges et allemandes, coordonné par Europol et Eurojust.

Par Bernard BARRON, avec Zoé LEROY à Lille / Watten (France) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
04H
23H
21H
20H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/