single.php

Train: à Limoges, les usagers du Paris-Toulouse fustigent une ligne "dégradée"

Plusieurs centaines d'usagers de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), critiquée pour son service "dégradé", ont manifesté samedi à Limoges et dans d'autres villes, demandant une amélioration de la desserte face à un "désastre" économique pour les territoires concernés.

Pascal LACHENAUD - AFP

Plusieurs centaines d'usagers de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), critiquée pour son service "dégradé", ont manifesté samedi à Limoges et dans d'autres villes, demandant une amélioration de la desserte face à un "désastre" économique pour les territoires concernés.

A l'appel de l'association Urgence POLT, créée en 2010, environ 300 usagers, entrepreneurs et élus se sont rassemblés à la gare de Limoges pour porter un "signal d'alarme très fort" en raison d'une "détérioration majeure des conditions de circulation", selon Jean-Claude Sandrier, président de ce collectif.

Selon lui, depuis fin novembre, 130 trains ont été supprimés, notamment en raison de pannes de locomotives par manque d'entretien, de branches tombées sur la voie ou de la présence de sangliers. Samedi, un train à destination de Paris-Austerlitz affichait 1h40 de retard.

Des usagers de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), critiquée pour son service "dégradé", manifestent le 27 janvier 2024 à Limoges

Pascal LACHENAUD - AFP

"La SNCF a entamé des travaux de nuit jusqu'à fin mars pour régénérer la ligne, mais ils vont entraîner la suppression de deux trains le matin et deux trains le soir, accentuant le problème", relève Jean-Claude Sandrier.

"Nous devons organiser et défendre notre territoire", fait valoir Émile Roger Lombertie, maire de Limoges et vice-président d'Urgence POLT. "Stop à la dégradation du service public. Nous demandons une baisse générale des tarifs durant la période de travaux", a ajouté l'élu, qui réclame à l'avenir 14 allers-retours au lieu de 11.

Pour la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Haute-Vienne, ces perturbations à répétition sont synonymes de "désastre" en terme d'attractivité.

"Les trains annulés, ou en retard, sont une catastrophe pour notre territoire qui a besoin d'une dynamique et d'attirer de nouvelles entreprises", souligne Pierre Massy, président de la CCI Limoges Haute-Vienne, pointant du doigt la SNCF: "Payer pour arriver avec des heures de retard, ce n'est pas digne d'une entreprise honnête."

En 2022, Legrand, groupe du CAC 40 installé à Limoges, avait ainsi menacé de déménager si la liaison avec Paris - en 3 heures 15, au mieux - ne s'améliorait pas.

Des élus locaux et des usagers de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), critiquée pour son service "dégradé", manifestent le 27 janvier 2024 à Limoges

Pascal LACHENAUD - AFP

La ligne POLT est en cours de modernisation avec la rénovation des rails et caténaires, un coup de jeune aux gares et le déploiement de nouvelles rames.

Tout doit être fini fin 2026, pour un investissement total de près de 2,5 milliards d'euros. Mais ces chantiers perturbent encore plus la circulation de trains déjà gênés par des avaries diverses, la rencontre de sangliers, la canicule ou le givre.

AFP / Limoges (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/