Tour de France : c’est le grand jour pour Toulouse

Le Tour de France est de retour à Toulouse après onze années d’attente, avec 167 km de course avant de rejoindre le centre-ville. Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse, était l’invité de la matinale le 17 juillet sur l’antenne de Sud Radio.

Thumbnail
Tour de France : pas de Français sur le podium

Le Tour de France est de retour à Toulouse après onze années d’attente. La Ville Rose est cette fois ville étape. Comment cela s’est-il fait ? "J’étais en 2008 le maire qui avait fait venir le Tour, explique Jean-Luc Moudenc. J’avais promis aux Toulousains de le faire revenir. Nous avons déposé un dossier, avec une originalité : que le Tour passe par les quartiers populaires. Tout un travail a été fait, et je suis content car c’est un coup de projecteur pour la ville. On va parler du patrimoine, de la gastronomie, et aussi des quartiers populaires. Et ça, c’est plus inattendu. "

238.000 euros pour être ville étape

Quelles retombées attendre d’un tel passage du Tour à Toulouse ? "J’attends déjà que les gens viennent. Le Tour, c’est une caravane de 5.000 personnes. En retombées économiques immédiates, on table sur 500.000 euros sur le tourisme et la restauration. Mais au delà, ce sont des retombées d’images, et que les 5,6 millions de Français qui regardent le Tour redécouvrent Toulouse. Etre ville étape, cela coûte 238.000 euros, pour avoir la possibilité d’accueillir le Tour et de bénéficier d’un départ depuis Toulouse en direction de Bannières de Bigorre."