TÉMOIGNAGE / Patiente décédée après une heure d'attente du SAMU: "il me semble que la procédure aurait été d'envoyer les pompiers à trois minutes de chez mes parents"

Une femme de 62 ans est décédée d’un infarctus le 14 septembre dernier au centre hospitalier de Trévenans près de Belfort. Ses proches ont contacté le Samu à plusieurs reprises. Ils estiment que les symptômes de la patiente n’ont pas été pris au sérieux par les médecins du centre 15.

(LOIC VENANCE / AFP)

Lorsque l’ambulance est arrivée au domicile une heure après le premier appel, la sexagénaire avait déjà fait un arrêt cardiaque et ne respirait plus. La famille a déposé plainte. Anne-Sophie Greffier est la fille de cette femme décédée. C’est elle qui a appelé le SAMU.

 

"J'ai compris que ça n'allait pas quand elle m'a expliqué qu'elle avait des douleurs dans le bras gauche, qu'elle avait du mal à respirer, qu'elle avait des suées puis qu'elle a vomi. j'ai bien ré-expliqué les symptômes, on m'a dit qu'on m'enverrait une ambulance dans l'heure. C'est pas de la procédure qui est cause mais le diagnostic du médecin régulateur. Il me semble que la procédure normale aurait été d'envoyer les pompiers qui sont à trois minutes de chez mes parents, le temps que le SAMU arrive" - Anne Sophie Greffier

Propos recueillis par Clément Bargain