Strasbourg: "plan d'actions immédiat" après la détection d'un cluster de variant Delta

L'Agence régionale de Santé (ARS) du Grand Est a annoncé samedi un "plan d'action immédiat" après la détection d'un "cluster au variant Delta (dit indien)" au sein de la Haute école des arts du Rhin à Strasbourg.

PATRICK HERTZOG - AFP/Archives

L'Agence régionale de Santé (ARS) du Grand Est a annoncé samedi un "plan d'action immédiat" après la détection d'un "cluster au variant Delta (dit indien)" au sein de la Haute école des arts du Rhin à Strasbourg.

Quatre cas positifs sont "déjà identifiés" et 43 cas contacts sont "en cours d'investigation", précise l'ARS dans un communiqué. Au total, 143 personnes ont été testées vendredi. Les tests feront l'objet d'un "criblage systématique" afin de déterminer la présence éventuelle de variant, ajoute l'ARS.

La préfecture du Bas-Rhin a prononcé la fermeture de l'école, jusqu'au 16 juin, élaborant avec l'ARS un plan visant à "contenir toute reprise épidémique".

"C'est clairement une course contre la montre, ce variant est plus contagieux, nous avons donc tout intérêt à casser très vite les chaines de contamination, qui risquent de se multiplier avec la vie sociale" qui reprend, a déclaré Adeline Jenner, déléguée territoriale de l'ARS dans le Bas-Rhin, au cours d'un point presse.

Des opérations de vaccination ciblées sont prévues au cours du week-end : 200 doses et autant de "créneaux dédiés" sont réservés dimanche à Strasbourg aux étudiants et personnels des bars et restaurant des quartiers ciblés. Ces personnes bénéficieront d'un accès prioritaire "coupe fil" pour s'inscrire, indique encore l'ARS.

Des médiateurs délivrent du gel hydroalcoolique à des consommateurs le 12 juin 202 à la terrasse d'un bar de Strasbourg après la découverte d'un cluster du variant delta du covid dans une école d'arts de la ville.

Des médiateurs délivrent du gel hydroalcoolique à des consommateurs le 12 juin 202 à la terrasse d'un bar de Strasbourg après la découverte d'un cluster du variant delta du covid dans une école d'arts de la ville.

Frederick FLORIN - AFP

Le week-end des 19 et 20 juin, 2.600 doses et créneaux seront encore réservés pour amplifier cette campagne de vaccination ciblée.

L'ARS a aussi annoncé une "forte mobilisation des médiateurs de la lutte anti-covid" samedi, principalement dans le quartier étudiant de la Krutenau, où se trouve l'école.

Ainsi, dans l'après-midi, des secouristes de la Croix Blanche et de la Fédération française de sauvetage ont installé des stands de distribution de masques, de gel hydroalcoolique et d'auto-tests sur certaines places du quartier afin de rappeler la nécessité d'appliquer les gestes barrières et de délivrer un message de prévention.

"Notre rôle, c'est d'éviter le relâchement et de réduire les risques de contamination avec ce variant très contagieux, mais on se rend compte qu'il y a parfois une certaine lassitude du public", a témoigné auprès de l'AFP Arnaud Foehrenbach, coordonateur des médiateurs de la Lutte Anti-Covid pour l'ARS.

Installée en terrasse avec une amie, Inès Djaoui, étudiante de 22 ans, ne se dit "pas spécialement inquiète" de l'arrivée du variant indien. "Dans tous les cas je ne compte pas laisser tomber le masque pour le moment, donc je me dis que ça devrait aller. Mais c'est vrai qu'autour de nous, il n'y a plus vraiment de distanciation", dit-elle en désignant les tables des cafés alentours. "Je comprends aussi que chacun ait envie de profiter de la réouverture des restaurants".

L’épidémie Covid-19 dans le Bas-Rhin reste à un "niveau modéré" selon l'ARS, avec un taux d'incidence de 65 nouveaux cas pour 100.000 habitants au 11 juin 2021.

AFP / Strasbourg (AFP) / © 2021 AFP