Stations de ski : "Si le domaine skiable est fermé, il n'y aura pas de sécurisation"

Jean Castex l'a confirmé jeudi 26 novembre : les domaines skiables resteront fermés pendant les vacances de Noël. Une nouvelle déception pour tous ceux qui travaillent dans l'économie des sports d'hiver. Pour autant, le Premier ministre a invité la population à se rendre à la montagne pour "profiter de l'air pur et des commerces qui seront ouverts". Paradoxe de cette situation : les domaines seront inaccessibles, mais les vacanciers pourront profiter de la neige, si neige il y a. Une situation qui inquiète certains professionnels, notamment ceux qui sont en charge de la sécurité des skieurs. Exemple dans les Pyrénées, à Saint-Lary-Soulan, l'une des plus importantes stations du massif.

Les remontées mécaniques resteront fermées pour les vacances de Noël. (© AFP)

Reportage à Saint Lary-Soulan de Thomas Rossi pour Sud Radio

 

"On s'attend à avoir du monde en montagne"

La confirmation par Jean Castex de la fermeture des domaines a sonné comme un nouveau coup de massue pour beaucoup, qui voulaient encore y croire. "J'ai très peur, confie Pierre-Henri Lassegues, qui tient un snack dans le centre de Saint-Lary. Si la station n'est pas ouverte, ça va être très compliqué pour nous tous".

Malgré tout, les professionnels s'attendent à avoir du monde pour Noël. Les annulations de réservations concernent surtout les locations en pied de pistes, comme l'explique Albane Beir, qui travaille dans une agence immobilière. "Au village, contrairement au pied des pistes, tout le monde n'a pas annulé, parce qu'il y a les commerces, d'autres animations".

Pas de ski, mais du monde quand même : c'est le scénario envisagé par Manuel Bernia, chargé de la communication à l'office de tourisme. Pour lui, "on l'a déjà vécu certains hivers où l'on n'avait pas de neige, où les gens n'annulent pas parce qu'ils savent qu'il y aura d'autres activités si le ski n'est pas au rendez-vous. On s'attend à avoir du monde en montagne", assure-t-il.

 

"Si le domaine skiable est fermé, il n'y aura pas de sécurisation"

Mais certains pointent du doigt les possibles problèmes de sécurité : les vacanciers pourront se déplacer librement en montagne, à pied ou à ski, alors que les déclenchements préventifs d'avalanche par exemple, n'auront pas été effectués. "Si le domaine skiable est fermé, il n'y aura pas de sécurisation, souligne Hakim Boufaïd, le directeur de la station. De vrais problèmes de sécurité d'accès en montagne vont se poser. On risque d'avoir des accidents...", prévient-il.

Pour lui, cela pose "de vrais problèmes de responsabilité : clairement, la responsabilité du maire et du préfet par extension est clairement démontrée".

 

 

Des arrêtés municipaux ou préfectoraux pourraient être pris pour interdire l'accès à certains secteurs.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !