Spécial emploi : "Nous allons recruter près de 3000 personnes d’ici la rentrée"

Spécial emploi : Avec le déconfinement qui démarre, où en sont les perspectives d’embauche ? Guillaume Richard, PDG de Oui Care, société française de services à la personne, n° des services à domicile en France, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 4 Mai. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Des milliers d'embauches dans le secteur de l'aide à la personne. (AFP)

"Auxiliaires de vie, assistants, accompagnement"

Quelles sont les perspectives d’embauche ? "Nous sommes un très gros recruteur. Nous allons recruter près de 3000 personnes d’ici la rentrée, explique Guillaume Richard, PDG de Oui Care, société française de services à la personne. Sur des métiers d’auxiliaire de vie, d’accompagnement de la personne âgée et handicapée, d’assistants ménagers (ménage et repassage chez les familles). À cela s’ajouteraient plusieurs milliers d’embauches qui concernent la garde d’enfants. Aujourd’hui, nous n’avons pas la visibilité compte tenu de la situation du Covid-19. Nous n’en avons pas encore évalué les besoins d’embauche."

Peine-t-il à trouver des candidats parce que ce n’est pas assez payé, et plus intéressant de toucher des aides en attendant mieux ? "Je pense que c’est un calcul que les gens font de moins en moins souvent, juge le PDG du n°1 des services à domicile en France. Nos conditions de rémunération s’améliorent de façon sensible, et un ensemble de conditions salariales complémentaires (intéressement, participation, avantages sociaux) améliorent l’intérêt."

"On va accompagner et former"

"Et il ne faut surtout pas oublier que le travail est avant tout une source d’épanouissement, de lien social, rappelle PDG de Oui Care. Je ne pense pas que les Français soient feignants et préfèrent rester chez eux à toucher quelques allocations plutôt que d’aller travailler."

Faut-il des qualifications ? "Tout dépend des métiers. S’occuper de personnes fragiles suppose obligatoirement d’avoir des qualifications, pour s’occuper des personnes handicapées ou des enfants de moins de trois ans. Par contre, il y a des métiers dans lesquels on peut entrer sans qualifications particulières, mais avec des compétences, des aptitudes. Comme par exemple l’entretien de la maison, le ménage, le repassage. Ce qui est important est que, dans tous les cas de figure, on va vous accompagner et vous former, pour vous permettre de progresser dans votre métier et d’avoir des fonctions d’encadrement au sein du groupe."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !